Rentrée des classes: quand Kafka applique le "décret inscription"

La rentrée des classes, c'est dans un mois. Loin de nous l'idée de vous donner mal au ventre, pourtant, à un mois du 1er septembre, certains élèves n'ont toujours pas de place dans l'école de leur choix. Et dans certains cas, c’est dû à certaines incohérences du fameux "décret inscription".

C'est le cas de Clara (12 ans) qui souhaite intégrer l'Institut Sainte-Marie à Rèves, là où elle habite depuis le 1er juillet. Le problème est que, lors de son inscription en février dernier, elle habitait encore à Gosselies, à 15 km de là.

Quand les règles refusent de considérer la réalité

En janvier dernier, les parents de Clara décident d'acheter une maison à Rèves, dans la commune des Bons Villers. Un mois plus tard, lors de la première vague d'inscriptions dans le secondaire, le papa, Pierre-Paul Périlleux, se rend directement à l'institut Sainte-Marie, un établissement très demandé de la région situé tout près de leur future maison.

"Dès cet instant, nous avons introduit une demande auprès de l’institut Sainte-Marie de la même commune et d’emblée, puisque l’argument qui prévaut est le domicile au moment de l’inscription. Notre fille n’a pas été acceptée dans cette école."

Et cela, malgré les preuves administratives présentées à l'école. "Nous avions communiqué le compromis de vente, la promesse d’achat, et a fortiori, quelques mois plus tard, la preuve de notre domiciliation dans la commune de Rèves."

Clara est alors redirigée vers deux écoles de Gosselies, là où elle n'habite plus depuis le 1er juillet, à 15 km de sa nouvelle maison, 1h30 de transport en bus pour y aller. Une incohérence du décret qui poussera les parents à introduire plusieurs recours, deux devant la commission des inscriptions, et un devant le Conseil d'Etat. Tous ont été rejetés parce que l’adresse au moment où vous inscrivez votre enfant est la seule qui prévaut et non pas l’adresse au moment où notre enfant intègre l’école.

Un nouveau recours sera examiné le 25 août. En attendant, Clara est 13ème sur la liste d'attente à l'école de Rèves.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK