René Collin: "La peste porcine africaine est là, et elle est là pour longtemps!"

René Collin: "La peste porcine africaine est là, et elle est là pour longtemps!"
René Collin: "La peste porcine africaine est là, et elle est là pour longtemps!" - © Tous droits réservés

Alors que trois nouveaux cas ont été détectés et confirmés ce samedi, René Collin, le ministre wallon de l'Agriculture, a affirmé que la peste porcine, qui a été constatée ce jeudi en Province de Luxembourg, peut "persister dans l'environnement jusqu'à deux ans, peut-être même plus." Mais dans l'immédiat, la priorité pour gérer cette crise est l'éradication.

À la sortie d'une réunion de travail avec deux experts de la Commission européenne et des membres de l'AFSCA, René Collin a été très clair sur ce point. "On va d'abord récolter tous les cadavres, en évitant tant que possible qu'il y a une dispersion des sangliers en dehors du cercle d'infection. À partir de ce moment-là, on prendra des mesures par rapport à l'éradication." Dans un premier temps, l'essentiel du travail va donc consister à cerner la zone de manière la plus précise possible. Aidés par les chasseurs, ce sont les agents du Département de la Nature et des Forêts qui cherchent toutes les carcasses. Chaque cas décelé fera l'objet d'une analyse, avant d'être détruit.

Parallèlement à cela, René Collin prévoit de prendre des mesures de restriction supplémentaires par rapport à la circulation en forêt, pour limiter tant que possible la propagation du virus et la dispersion des sangliers. "Il faut éviter que des sangliers qui ont été infectés dans la zone touchée n'aillent plus loin et provoquent de nouveaux foyers d'infection. Je demande à tout le monde d'être vraiment vigilant et de ne pas s'aventurer en forêt dans cette zone-là si ce n'est pas nécessaire."

Il n'est, pour l'instant, pas question de confinement des porcs. "Ce qui a été décidé par l'AFSCA cet après-midi, c'est de donner tous les conseils de bonnes pratiques pour être certain d'isoler les élevages porcins des sangliers, notamment avec des doubles clôtures. Mais il n'y a pas d'obligation de confinement des porcs", précise le ministre wallon de l'Agriculture, de la Nature et de la Forêt. Plus tard, quand tous les cas auront été éradiqués et que la zone infectée sera précisée, le temps sera venu de prendre d'autres mesures de gestion, au niveau cynégétique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK