Redessiner les cours de récré pour favoriser la mixité filles-garçons

 Redessiner les cours de récré pour favoriser la mixité filles-garçons
2 images
Redessiner les cours de récré pour favoriser la mixité filles-garçons - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Vous y lâchez vos bambins qui y courent le cœur léger, ou le cartable plein de larmes : la cour de récré. Souvent, elle se compose d’un rectangle en béton où le terrain de foot, et donc principalement les garçons, occupe tout l’espace. Les filles, elles, papotent ou jouent à l’élastique dans les coins qui leur restent. C’est ce qu’explique, désabusée, une petite fille dans cet extrait du documentaire " Espace " d’Eléonor Gilbert. Mais aussi les filles interrogées dans ce petit film. Parce que c’est universel. Elles n’osent même pas traverser un terrain de foot pour aller aux toilettes.

Les filles pourront alors traverser la cour sans hésitation

Bruno Humbeeck a écrit un livre sur l’aménagement des cours de récréation (Aménager la cour de récréation en un espace où il fait bon vivre, Bruno Humbeeck, Willy Lahaye, De Boeck Education). Selon lui, pour créer des cours de récréation non genrées, il faut commencer par réguler : " Il faut un espace où l’on peut courir avec un ballon, un espace où l’on peut courir sans ballon et un espace où on ne peut ni courir ni jouer au ballon. " Les filles pourront alors se réapproprier la cour, la traverser sans hésitation.

Une zone calme pour lire, un potager, un coin escalade…

Ensuite, il faut stimuler l’usage de ces différents espaces, et créer différents univers. Une zone arborée et plus calme pour lire (avec une bibliothèque mobile), une autre avec un potager, un coin escalade, un coin danse, pourquoi pas ? Il faut suggérer ces usages, sans les prescrire pour laisser les enfants décider de ce à quoi ils vont jouer, les laisser investir les lieux.

Idéalement, d’ailleurs, les espaces doivent être modulables, comme le préconise Jan Laute du bureau d’architecture AAC qui collabore avec perspective.brussels sur la question : " Entre les différentes zones, il faut des limites qui ne soient pas des frontières. On peut utiliser un banc mobile, ou un bac potager par exemple. "

Des cours plus vertes et plus mixtes

Les stratégies pour favoriser la mixité rejoignent d’autres préoccupations au sujet de nos cours de récréation. Ces dernières sont souvent minérales, bétonnées. Réintroduire la végétation permet à la fois de créer ces différentes zones, de créer des espaces plus calmes par exemple, mais aussi de verduriser les abords des écoles.

Et c’est primordial, surtout en ville, comme l’explique Christophe Vermonden, responsable du département éducation de Bruxelles Environnement : " La végétalisation des cours de récréation permet à la fois de créer des îlots de fraîcheurs et de mieux absorber l’eau de pluie, donc de s’adapter au changement climatique, et de créer un maillage vert pour favoriser la biodiversité. Et en même temps, cela permet aussi de favoriser certains apprentissages autour de la nature. " 

De plus en plus d’écoles s’y mettent. La cour de récréation, c’est le premier espace public que les enfants expérimentent. Alors, autant qu’ils soient verts et accueillants pour les filles autant que pour les garçons.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK