Recrudescence d'agressions sur les agents d'ORES: "Les gens nous prennent pour des démarcheurs"

« Les gens nous prennent pour des démarcheurs… » Oskan est l’un des septante releveurs du gestionnaire de réseaux. Tous les deux ans, ceux-ci sillonnent les rues couvertes par ORES pour relever physiquement les compteurs de gaz et d’électricité.

Une agression à Marcinelle

La semaine dernière, un collègue a été frappé par un habitant de la rue où il effectuait les relevés. « C’est la deuxième fois que la même équipe est victime d’une agression… », souligne Jean-Michel Brebant, le porte-parole d’ORES. L’ouvrier n’a pas porté plainte malgré la multiplication des faits : « On observe une nette recrudescence depuis environ six mois. C’est inacceptable ! », ajoute Jean-Michel Brebant.

L’augmentation des prix de l’énergie en cause ?

« C’est l’une des explications », estime le porte-parole. « Lais il faut que les clients comprennent qu’il est important d’avoir un juste relevé pour que leur facture soit conforme… », souligne-t-il. « Nous ne sommes pas l’opérateur, ce n’est pas nous qui rédigeons la facture de fin d’année mais les gens mélangent tout » regrette Oskan Er, le releveur suivi par l’équipe du JT de 13h.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK