Recalée à la sûreté de l'Etat parce que trop grosse et myope

RTBF
RTBF - © RTBF

Une jeune femme détentrice d'un master en psychologie n'a pas été prise pour un poste d'inspecteur pour les services extérieurs à la sûreté de l'Etat pour "acuité visuelle insuffisante" et "surcharge pondérale".

C'est ce qu'on peut lire jeudi dans La Dernière Heure.

A la fin de l'été 2009, la jeune femme consulte les annonces de recrutement du Selor et repère un poste d'inspecteur pour les services extérieurs à la sûreté de l'Etat (SPF justice) qui correspond parfaitement à ses objectifs de carrière.

En septembre, elle passe les quatre épreuves de sélection en terminant 13e sur plus de 4000 candidats. En mars, elle passe une visite médicale qui devait être une formalité, selon le père de la jeune femme.

Mais à peine est-elle entrée dans le cabinet, le médecin du SPF Santé publique lui a signifié, en remarquant ses lunettes, qu'elle serait automatiquement recalée, indique la Dernière Heure.

Les tests ont conclu à une myopie légère, "pourtant, rien de tout cela n'est précisé dans les conditions d'affectation qui demandent simplement de répondre aux aptitudes physiques requises pour l'exercice de la fonction, sans en préciser les critères", déplore le père dans les colonnes du quotidien.

"Vu sa 13e place au concours, on lui avait signifié oralement qu'elle serait engagée en mai. Elle avait donc stoppé toute recherche d'emploi", ajoute-t-il. Il considère que sa fille a perdu cinq mois de sa vie et estime que "dans l'intérêt général, le Selor devrait préciser son appel à candidatures".


Belga


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK