"Real Bodies" : de vrais corps humains exposés à Tour & Taxis

Avec leurs organes, leurs muscles et leur squelette, quatorze corps humains sont exposés dans les caves de Tour et Taxis depuis ce jeudi. L'objectif de Real Bodies : découvrir la manière dont nous sommes tous constitués grâce à de véritables corps, conservés par une technique appelée plastination.

Tom Zaller, CEO d'Imagine Exhibitions, explique: "Toute l'eau et les fluides sont enlevés en plongeant le corps dans un bain d'acétone. On le met ensuite dans un bain de polymères liquides".

Le corps humain dans les moindres détails

La scénographie permet de comprendre chaque fonction du corps humain comme le mouvement, la respiration ou la reproduction. Le résultat est saisissant et, selon les concepteurs de l'exposition, accessible aux visiteurs de tout âge.

"Nous sommes tous des êtres humains, et quelque part nous sommes tous connectés", précise Tom Zaller, "vous pourriez avoir eu un proche malade, ou vous être blessé le genoux, le bras ou le poignet. Et vous pouvez voir tout ça physiquement ici".

Origine des corps et questions éthiques

Ces expositions anatomiques voyagent dans le monde depuis des années et font parfois polémique. L'origine des corps d'abord. Ceux-ci viennent de Chine où personne ne les a réclamés. Ils ont donc été donnés par les autorités à une faculté de médecine.

Sur le plan éthique, ensuite, certains s'offusquent de voir des être humains exposés comme des animaux. Mais l'organisateur s'en défend.

"Vous pouvez aller dans un musée d'histoire naturelle et voir une momie qui a été sortie d'une tombe dont personne ne voulait qu'elle sorte. Vous pouvez aller dans un musée des sciences et voir différents spécimens... Je ne comprends pas. Dans tous les pays où j'ai été, même s'il y a eu débat, on a toujours pu continuer", dit Tom Zaller.

À mi-chemin entre l'art et la science, ce type d'exposition continuera sans doute de susciter le débat, mais aussi de la curiosité pour cette enveloppe si familière et pourtant pleine de mystères.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK