RDC: Mandat d'arrêt contre Moise Katumbi, inculpé d'"atteinte à la sûreté de l'État"

RDC: Mandat d'arrêt contre Moise Katumbi, inculpé d'"atteinte à la sûreté de l'État"
RDC: Mandat d'arrêt contre Moise Katumbi, inculpé d'"atteinte à la sûreté de l'État" - © Tous droits réservés

L'opposant congolais Moïse Katumbi, candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, a été formellement inculpé dans une affaire de "recrutement de mercenaires", et est "sous le coup d'un mandat d'arrêt", a-t-on appris jeudi de source officielle à Kinshasa. Le chef d'inculpation est l'"atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l'État", a précisé le parquet.

"M. Katumbi est inculpé. Le parquet [général de la République démocratique du Congo] a rendu sa décision. M. Katumbi ne jouit plus de sa liberté, il ne peut plus faire n'importe quoi, il est sous le coup d'un mandat d'arrêt", a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais.

Interrogé sur la question d'une éventuelle arrestation de M. Katumbi, M. Mende a ajouté: "tout dépend maintenant de l'appréciation de la justice s'il faut le transférer ou pas" à Kinshasa.

"Ca peut être la résidence surveillée ou une incarcération", a encore dit le porte-parole.

Les autorités congolaises avaient annoncé le 4 mai l'ouverture d'une enquête visant M. Katumbi après l'arrestation de quatre de ses gardes du corps, dont un Américain.

Selon certains de ses proches, M. Katumbi se trouvait jeudi après-midi dans un hôpital de son fief, Lubumbashi (sud-est).