Rassemblement pour le climat annulé à Ostende: en route vers une manifestation virtuelle?

Climate Express et la Coalition climat déplorent, dans un communiqué envoyé mercredi, l'annulation de la marche pour le climat prévue à Ostende ce dimanche. "Nous sommes compréhensifs envers l'interdiction de manifester à Paris. Nous comprenons que la situation sécuritaire à Bruxelles est difficile, mais la sécurité est aussi une question de priorités politiques. S'il y avait eu un soutien politique, une alternative aurait pu être trouvée", ajoutent les organisateurs.

Le bourgmestre d'Ostende, Johan Vande Lanotte a indiqué que le rassemblement pour le climat, qui était organisé en marge de la COP 21 à Paris, n'aura finalement pas lieu le 29 novembre à Ostende en raison d'un manque d'effectifs policiers pour encadrer l'événement. Les services de police doivent en effet assurer la sécurité dimanche à Bruxelles en raison d'un sommet européen.

"Après Bruxelles et Paris, c'est déjà la troisième fois que le mouvement climatique se voit obligé de modifier ses plans. Les organisations trouvent inquiétant qu'il soit presque impossible d'organiser une manifestation pacifique en Belgique, d'autant plus en ce moment clé pour le climat." "Maintenant que l'autorisation pour Ostende est tombée, nous nous retrouvons dans une position extrêmement difficile. Mais l'importance de voir des centaines de milliers de personnes sortir dans la rue, partout dans le monde, reste inchangée", souligne Natalie Eggermont du Climate Express.

#StandUp4Climate: l'alternative virtuelle

C'est pourquoi Climate Exress et la Coalition climat, qui avaient prévu de partir pour Ostende dimanche sous le slogan '#riennenousarrêtera', cherchent une alternative. "Nous sommes en train d'analyser les différentes options", a précisé à Belga, Nicolas Van Huffel porte-parole de la Coalition climat. Une manifestation dans une autre ville semble exclue, "puisque le problème sera le même partout". Les organisateurs devraient prendre une décision jeudi. 

Par ailleurs, il existe des alternatives à la manifestations, comme par exemple #StandUp4Climate qui vous invite à manifester sur les réseaux sociaux pour montrer malgré tout qu'une frange de la population, à Paris comme ailleurs, souhaite se mobiliser.

Encore une fois la toile appelle à la manifestation virtuelle comme nous l’avions vu en avril en Espagne où, en réaction à une loi surnommée "loi du bâillon", des militants avaient lancé une manifestation sous forme d’hologrammes qui avaient défilé devant le Parlement espagnol. Une manifestation sans manifestants mais qui a fait beaucoup de bruit pour dénoncer une loi qui permet d’interdire toute forme de rassemblement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK