Qui a apposé des affiches anti-pape à Rome? La police enquête

"Mais où est ta miséricorde ?" demandent les affiches en dialecte romain
"Mais où est ta miséricorde ?" demandent les affiches en dialecte romain - © FILIPPO MONTEFORTE - AFP

Samedi dernier, une campagne d’affichage pour contester le pape François a envahi les murs de certaines rues de Rome. Elles ont été rapidement retirées, mais la police italienne prend la chose au sérieux et enquête dans les milieux des catholiques traditionalistes.

Deux cents affiches ont été placardées dans les rues de Rome avec une photo du pape au regard sévère souligné d’un texte qui accuse François de gouverner de manière brutale et autoritaire et d’être tout simplement un hypocrite. Ce procédé est plutôt inhabituel alors, depuis samedi, la police italienne enquête pour savoir qui a orchestré cette campagne d’affichage non autorisée contre le pape.

Bras de fer

Les enquêteurs ont analysé les images des caméras de surveillance et confirment que ces panneaux d’affichage sont généralement utilisés par des groupes proches de la droite, voire de l’extrême-droite. Mais cette campagne accusatrice s’inscrit clairement dans un bras de fer qui oppose le pape François à certaines figures conservatrices de l’Église, parmi lesquelles le cardinal américain Raymond Burke.  Éloigné de la curie en 2014, ce cardinal traditionaliste nommé à la tête de l’Ordre de Malte, a multiplié les attaques contre les décisions du pape, notamment en matière d’ouverture aux couples non mariés ou aux divorcés remariés.

Samedi, le pape a de facto retiré les derniers pouvoirs du cardinal Burke. Mais ce dernier reste à la tête des courants conservateurs qui considèrent souvent que le pape François met tout simplement l’Église en danger.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK