Questions en prime : la quarantaine, plus efficace que le testing

Après un contact avec un cas de covid avéré, beaucoup de personnes se demandent pourquoi elles doivent subir la quarantaine, alors qu’il suffirait… "de faire un test". Si cette solution semble simple et facile à mettre en place, cela ne correspond pas du tout à la réalité du virus. Explications avec Sophie Quoilin, infectiologue à Sciensano, sur le plateau de Questions en prime.

Avant que le virus soit détectable, il peut se passer jusqu’à 14 jours, ce qui correspond à la période d’incubation. Votre corps peut ne présenter aucune trace du virus mais en être infecté. Vous auriez donc un test négatif au virus alors que vous êtes en réalité positif. Le virus ne se voyant que quelques jours après l’exposition. C’est donc au bénéfice du doute et pour une question de santé publique que le choix de la quarantaine a jusqu’ici prévalu sur le test.

Sophie Quoilin le confirme : la quarantaine est plus efficace que le test.

La définition des cas testables change constamment grâce à l’évolution des connaissances de la maladie. La liste des symptômes est continuellement mise à jour et évaluée selon leurs niveaux de gravité. Dans un tout premier temps, seules les personnes ayant de lourds symptômes étaient testées. Les autres étaient tout simplement invitées à se mettre en quarantaine. On a dû faire des choix parmi les cas suspects.


►►► Retrouvez toutes les informations sur la crise du coronavirus dans notre dossier


Sophie Quoilin : " Les personnes qui présentent des symptômes sévères doivent avoir un test parce qu’elles doivent avoir les meilleurs soins possible. Et il faut dire les choses comme elles sont, ce n’est pas un secret, la raison pour laquelle on a fait cette distinction au départ, c’est parce qu’il manquait de ces fameux moyens de protections personnels. Il était donc impossible de demander à des médecins de faire des tests alors que la santé des patients ne le nécessitait pas. "

Par ailleurs, si les personnes âgées dans les homes ont toutes été testées cela est dû au concept de collectivité. Les personnes âgées isolées ne sont pas automatiquement testées car elle ne représente pas un danger pour une communauté. Elles seront testées si elles présentent des symptômes.

Les tests sérologiques, qui permettent de détecter votre réaction immunitaire face au virus, sont intéressants surtout pour étudier l’évolution de la maladie au sein de toute une population ou d’un groupe. Par contre, l’utilisation de ces tests pour des applications diagnostiques est relativement limitée. Pourquoi ? SQ : "Parce que les études scientifiques dont on dispose aujourd’hui nous démontrent que les anticorps n’apparaissent qu’à partir du 5e, 7e jour. Ce n’est pas un diagnostic de première intention." Trop de zones floues persistent quant à la réaction du système immunitaire face au covid sur le long terme. C’est pourquoi il est trop tôt pour utiliser le test sérologique de manière massive.

Sophie Quoilin conclue sur une note pleine de bon sens :

Ce n’est ni le test, ni la quarantaine, ni la distance sociale qui est le plus important, c’est l’ensemble des mesures que l’on met en place qui va permettre d’arriver au bout de cette épidémie.