Question à la Une : les vaccins sont-ils dangereux?

Certains parents refusent de faire vacciner leurs enfants. Et des médecins acceptent de les aider à contourner la loi.
Certains parents refusent de faire vacciner leurs enfants. Et des médecins acceptent de les aider à contourner la loi. - © AFP

Des mouvements de plus en plus nombreux sèment le doute sur l'efficacité et les bienfaits des vaccins. Dans certains cas, la loi impose la vaccination des enfants, mais la législation est parfois contournée par des médecins qui n’hésitent pas à falsifier les carnets de santé à la demande des parents opposés à la vaccination. Pour Question à la Une, Gerald Vandenberghe s'est penché sur une pratique inquiétante.

Dans son enquête, Gérard Vandenberghe a dénombré, à Bruxelles, 5 médecins généralistes ou pédiatres pratiquant la falsification de documents officiels. Un point commun: ils sont tous homéopathes.

Pour Raphaël et Béatrice, c'est bien un vaccin qui a tué leur petit garçon en octobre 2001. Une semaine après avoir été traité contre l'hépatite b, leur enfant était emporté par une forte fièvre. Un risque qui aurait été confirmé, par le fabricant du médicament.

Question à la Une a aussi rencontré une association belge "initiative citoyenne" qui milite pour une meilleure information sur les effets secondaires des vaccins. Ce mouvement a même gagné des médecins homéopathes à sa cause. Des hommes de l'art qui n’hésitent pas à faire de fausses attestations de vaccination. Ce qui est illégal. 

Des médecins soumis à leur conscience

Pour un médecin interrogé sous couvert de l’anonymat, c’est sa conscience et le désir de respecter le désir des parents qui lui dicte ce contournement de la loi. Pour les médecins anti-vaccins, les effets secondaires des vaccins sont plus graves que de contracter la maladie contre laquelle sont immunisés les enfants. Ils soutiennent aussi les parents qui craignent l’asthme, l’exéma ou des paralysie supposées.

Dans la pratique, la procédure est simple: Après prescription du vaccin par le médecin, les parents l'achètent en pharmacie, le médecin prend alors l'étiquette, l'accole dans le carnet de vaccination et oublie l’inoculation du produit. Un médecin a reconnu lors de l’émission qu’il lui est arrivé de remplir un carnet de l'ONE sans avoir pratiqué la vaccination. Des parents se plaignent d'être soumis à un chantage par l'ONE qui interdit l'accès aux crèches pour les enfants non vaccinés. Pour d'autres, certaines campagnes comme celles menées contre le cancer du col de l'utérus ne seraient dues qu'à une peur exagérée.

Une enquête à suivre ce soir dans Question à la Une à 20h30.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir