Quelque 4.000 volontaires pour tester un vaccin contre le coronavirus en Allemagne

Quelque 4.000 volontaires pour tester un vaccin contre le coronavirus en Allemagne
Quelque 4.000 volontaires pour tester un vaccin contre le coronavirus en Allemagne - © BELGA

Environ 4.000 personnes se sont portées volontaires pour une étude sur un vaccin contre le coronavirus à l'hôpital universitaire de Tubingue, en Allemagne. Une partie des tests menés par la société CureVac aura également lieu en Belgique.

"C'est une situation de luxe, contrairement aux essais cliniques habituels", commente le directeur de l'étude Peter Kremsner auprès de l'agence de presse DPA. "Normalement, nous avons du mal à trouver suffisamment de sujets d'essai."

L'étude en question a débuté à la mi-juin pour tester la tolérance d'un vaccin développé par la société biopharmaceutique CureVac, basée à Tubingue. Depuis lors, une cinquantaine de personnes ont reçu le médicament et aucun effet secondaire surprenant n'est encore apparu. "Jusqu'à présent, tout va bien", a ainsi constaté Peter Kremsner, ajoutant que l'étude n'avait révélé aucun résultat sensationnel ou inquiétant.

Toutes les personnes qui se sont portées volontaires ne pourront pas participer à cet essai. Au total, 168 sujets doivent être vaccinés - outre Tubingue, également à Hanovre et Munich, mais aussi en Belgique, à Gand.

L'essai clinique est dit de phase 1. S'il est couronné de succès, des recherches avec un nombre nettement plus important de sujets suivront.

Le principe de la technologie de CureVac est l'utilisation de l'acide ribonucléique messager (ARNm) en tant que transmetteur de données qui ordonne au corps humain de produire ses propres protéines capables de combattre un large éventail de maladies.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK