Quel a été l'impact de la pandémie du coronavirus sur les prisons ?

Quel a été l'impact de la pandémie du coronavirus sur les prisons ?
Quel a été l'impact de la pandémie du coronavirus sur les prisons ? - © Tous droits réservés

Le nombre de détenus est "demeuré stable" dans la plupart des pays européens depuis la fin des confinements du printemps, mais "a commencé à augmenter dans plusieurs d’entre eux", dont la Belgique, selon une étude publiée mardi par le Conseil de l’Europe et réalisée par un chercheur et un professeur de criminologie à l’université de Lausanne (Suisse).

Cette étude indique qu’après une baisse progressive de la population carcérale à travers la plus grande partie de l’Europe au printemps, durant les confinements liés au Covid-19, elle est ensuite repartie à la hausse dans plusieurs pays.

La population carcérale belge a augmenté en été

Le Conseil de l’Europe pointe un "changement de tendance" après les premiers confinements. Dans 12 pays (dont les données étaient disponibles) qui avaient connu une baisse au printemps, le nombre de détenus a augmenté durant l’été. C'est le cas de la Belgique, avec une hausse de 4,8% entre le 15 juin et le 15 septembre, mais aussi du Luxembourg (+12,1%) ou de la Norvège (+16,8%).

Malgré le changement de tendance dans de nombreux pays, la population carcérale a globalement diminué entre janvier et septembre, les hausses localisées de l’été n’ayant pas compensé les baisses observées durant le confinement. Ces baisses s’expliquaient notamment par les libérations de 143.000 détenus au moment des premiers confinements, notamment à titre préventif contre le coronavirus dans 25 pays.

Pour Marcelo Aebi, directeur de l’étude, d’autres raisons expliquent la diminution de la population carcérale, dont la baisse de l’activité des systèmes de justice pénale et la diminution de la criminalité entraînée par le confinement, qui a "sans doute réduit les possibilités de commettre des infractions traditionnelles".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK