Que peut-on faire (et ne pas faire) au volant pour célébrer les victoires?

Cela n'a sans doute pas échappé à votre sagacité mais c’est la Coupe du Monde de foot, en ce moment. Si, si, vraiment.

Une période pendant laquelle nombreux d'entre nous nous métamorphosons soudain en supporters ultras sous surdose de caféine. Ce même parmi certains et certaines que le ballon rond laisse habituellement indifférents.

Du coup, en cas de victoire de nos favoris, on a parfois des comportements que l’on n’adopte pas forcément dans d’autres circonstances. Notamment au volant: on rejoue "No Limit" au klaxon, on laisse les feux de détresse servir d'éclairage de fête de fortune, on s'assoit sur les bords de portière ou le capot pour faire flotter nos drapeaux au vent... Bref, on fait un peu n'importe quoi. 

"C'est vrai que c'est cool"

Face à cela, plusieurs zones de police ont communiqué ces derniers jours pour rappeler que lorsqu'on est en voiture, "Coupe du monde" peut rimer avec célébration mais pas forcément avec anarchie. La zone de police Ouest Brabant wallon avait notamment rappelé que les chaussettes sur les rétros par exemple, c’est pas toujours réglementaire. Et ça peut même vous coûter jusque 58€ d’amende dans certains cas.

Alors, pour savoir exactement ce que l’on peut faire ou pas sur la route quand on fête la victoire de son équipe favorite, on est allé voir le commissaire divisionnaire Thierry Vandenhoute, l’homme qui dirige le service trafic de la zone de Bruxelles/Ixelles.

Découvrez ses réponses dans la vidéo en lien ci-dessus. Une vidéo dans laquelle vous découvrirez également pourquoi il a trouvé, à la fin de notre entretien, que "c'est vrai que c'est cool" cette interview #Spoiler.

Retrouvez les productions de VEWS sur la page Facebook du projet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK