Quatre attentats déjoués ou commis en Belgique en 2016

Les attentats du 22 mars, à Zaventem et Maelbeek.
Les attentats du 22 mars, à Zaventem et Maelbeek. - © YORICK JANSENS - BELGA

Selon le rapport d'Europol sur le terrorisme dans l'Union européenne, 142 attentats ont été commis ou déjoués dans les pays membres en 2016. Sur les 142, quatre ont été recensés sur le territoire belge (dont ceux du 22 mars), 23 en France, 17 en Italie, 10 en Espagne, 6 en Grèce, 5 en Allemagne, un aux Pays-Bas et 76 au Royaume-Uni. 

Toujours selon Europol et son Centre européen chargé du contre-terrorisme, 142 personnes ont été tuées et 379 blessées lors de ces différents attentats. Si la plupart des attentats n'ont pas d'origine djihadiste, la grande majorité de ceux ayant causé le plus de victimes sont des attaques à caractère djihadiste (135 victimes lors de 13 attaques djihadistes). Reste que 99 attentats ou projets d'attentats sur les 142 recensés dans l'Union européenne ont été fomentés par des extrémistes séparatistes. Les attaques attribuées à des mouvements d'extrême-gauche sont au nombre de 26 en 2016 dont 16 en Italie. 

Les moyens privilégiés pour la commission de ces attentats restent les explosifs, utilisés principalement par des femmes, de jeunes adultes et même des enfants selon Europol.

Enfin, les polices européennes ont procédé à 1002 arrestations dans le cadre d'enquêtes terroristes, la plupart ayant attrait au terrorisme islamiste: 395 arrestations en 2014, 687 en 2015, 718 en 2016.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir