Quand les éruptions solaires déboussolent les baleines

Quand les éruptions solaires déboussolent les baleines
Quand les éruptions solaires déboussolent les baleines - © Photo by Todd Cravens on Unsplash

Plusieurs espèces d’animaux, notamment oiseaux et animaux marins, ont un sens qui leur permet de ressentir le magnétisme de la Terre, et ainsi pouvoir effectuer des migrations de longue distance sans se perdre. C’est dans les années 60 que les scientifiques ont commencé à découvrir ce "6e sens", en réalisant des expériences simples, où le comportement d’animaux était observé en ayant altéré le champ magnétique autour d’eux. Ainsi, les tortues de mer, rouge-gorge, papillons de nuit se sont révélés "magnétoréceptifs". Une étude récente a même révélé que certains oiseaux pourraient littéralement voir le champ magnétique terrestre, grâce à une protéine présente dans leurs yeux.

Mais ici, c’est du côté du plus grand mammifère marin que l’on s’intéresse : la baleine. Comment, scientifiquement, prouver qu’une baleine utilise le champ magnétique pour se repérer dans l’espace ? Si la communauté scientifique suppose qu’elle possède ce sens, elle n’a encore jamais réussi à le prouver sans équivoque, notamment parce qu’on en sait très peu sur les organes qui permettraient de sentir les champs magnétiques.

"Elles ont des migrations parmi les plus folles de tous les animaux de la planète. Certaines d’entre eux vont presque de l’équateur aux pôles, et avec une précision étonnante, se déplacent dans la même zone année après année" s’extasie Jesse Granger, biophysicienne à l’Université de Duke, aux États-unis, à nos confrères américains de The Atlantic.

Cette chercheuse a donc pris le problème dans l’autre sens, et s’est intéressée aux échouages de baleines sur les plages. Plus particulièrement, ces échouages de baleine dûs apparemment à des erreurs de navigation de leur part, sans prendre en compte les autres causes : collisions avec des bateaux, maladie, bruits d’origine anthropiques. En association avec une astronome, elle a alors comparé ces données avec celle de l’activité du soleil, spécifiquement ces moments où notre astre solaire entre en éruption, et envoie des rayonnements qui perturbent le champ magnétique terrestre.

Et de trouver une corrélation très forte entre ces moments d’éruptions solaires, et d’échouage de baleines. Selon ces deux chercheuses, ce serait des rayonnements de radiofréquence émis lors de ces éruptions qui agiraient directement sur les capacités des baleines à se diriger. Et de se dire que certains comportements pourraient être lus dans les étoiles…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK