Quand les Diables rouges courent, les supporters dérapent... au volant

Dans un mois, la Belgique sera rythmée par les matchs des Diables Rouges à l’Euro 2016. Et si le pays tout entier espère bien vibrer comme en 2014 lors du Mondial au Brésil, certains invitent à la prudence. D’après une analyse de l’IBSR à propos de l’impact de la coupe du monde sur la sécurité routière, il y a eu plus d’accidents corporels les jours de match des Diables Rouges qu’en temps normal. De plus, les accidents visés impliquaient un grand nombre de conducteurs alcoolisés.

L’accident : avant le match et surtout après…

L’IBSR nous apprend que le nombre d’accidents corporels baisse de 50% pendant les matches. Logique me direz-vous… En revanche, il constate une augmentation de 20% des accidents de la route avant même le match. Et ce taux grimpe à 50 % dans l’heure suivant le coup de sifflet final.

Bon nombre de supporters empruntent donc leur véhicule alors qu’ils roulent déjà mais … sous la table. 8,5% pour être précis. Mais la hausse des accidents s’explique également pour une hausse du trafic. Nombreux sont ceux qui vont effectivement voir les matches avec des amis, en espace public entre autres.

Une campagne ciblée

Face à ces chiffres qu’il juge alarmants, l’IBSR a prévu d’axer essentiellement sa campagne BOB autour de l’Euro 2016. Des spots de sensibilisation mettant en scène les Diables Rouges seront d’ailleurs diffusés les jours de match en partenariat avec l’Union belge de football, et son principal sponsor, un vendeur… de bières, AB InBev. Un sponsor qui ne manquera pas de nous rappeler qu’une bière brassée avec savoir se déguste avec sagesse, même un jour de match des Diables.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK