Quand le réchauffement climatique cause... le réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est l’une des grandes problématiques du vingt-et-unième siècle. La température mondiale et le niveau des mers augmentent chaque année. En cause notamment la pollution. Les dirigeants du monde tentent d’aboutir à des accords afin de garantir le respect de l’écologie. Et ils feraient bien de se dépêcher, car une étude de juin dernier montre que le réchauffement climatique pourrait bien s’accélérer de lui-même. Une recherche réalisée en collaboration entre l’université de Bristol (Angleterre) et l’ULG (université de Liège).

Un manque de nuages…

Depuis 1995, on enregistre une baisse annuelle de 1% de la couverture nuageuse au Groenland en parallèle à une hausse des températures.
Selon Xavier Fettweis, climatologue à l’ULG qui a participé à l’étude, la diminution de la couverture nuageuse est responsable aux 2/3 de l’accélération de la fonte de la calotte glaciaire au Groenland. En effet, la présence des nuages agit comme un filtre sur les rayons du soleil. En d’autres termes, les nuages font office de parasol pour la calotte glaciaire. S’ils sont absents, la température monte et la fonte s’accélère. Ces résultats qui ont été obtenus via la récolte de données satellitaires vont à l’encontre des résultats d’une recherche précédente.

À la place d’une abondance

Selon cette autre étude menée en 2016 par des chercheurs de la KUL, l’accélération de la fonte de la calotte glaciaire était alors attribuée à la présence des nuages. Celle-ci génère un effet de serre en piégeant le rayonnement infrarouge émis par la surface de la Terre. Jusqu’alors, on pensait que l’effet de serre généré par les nuages était dominant par rapport à l’effet dit "parasol". L’étude plus récente menée par Xavier Fettweis prouve donc le contraire.

Cercle vicieux

Reste une question: qu’est-ce qui cause la baisse de la couverture nuageuse au Groenland ? L’hypothèse mise en avant par l’étude de 2017 est que le réchauffement climatique a probablement modifié la circulation atmosphérique au-dessus du Groenland, favorisant ainsi des conditions anticycloniques. Elles-mêmes causant une absence de nuages. Bien que les avis divergent, on est face à un cercle vicieux. Le réchauffement climatique fait fondre la calotte glaciaire, qui augmente le niveau des mers, qui défavorise la présence des nuages et fait augmenter la température globale!

Selon Xavier Fettweis, l’heure est grave: " Notre modèle nous a permis d’estimer la fonte de glace à environ 27 Gigatonnes (Gt), chaque année ! Cela représente à peu près l'approvisionnement annuel en eau domestique de tous les foyers américains. On peut donc estimer que depuis 1995, la calotte du Groenland s’est allégée de 4000 Gigatonnes de glace, classant désormais l’île au rang du plus grand contributeur à l'élévation mondiale observée du niveau des mers".

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir