Quand la camionnette du glacier nous replonge en enfance

Quand la camionnette du glacier nous replonge en enfance
Quand la camionnette du glacier nous replonge en enfance - © Tous droits réservés

Avec le retour des beaux jours nous vient souvent l'envie de déguster une bonne glace. Pourquoi pas l'acheter en grande surface, mais ça ne vaut pas le plaisir de se faire servir par le glacier ambulant. C'est une tradition qui reste. La camionnette et cette petite musique reconnaissable entre toutes.

Ils ne sont plus aussi nombreux qu'il y a quelques années, c'est vrai, mais les glaciers ambulants tiennent bon, poussés par une clientèle fidèle. Les années passent, certaines traditions se perdent, mais pas celle du "marchand de glace" comme on dit dans un langage plus familier.

Il y a ce contact entre le glacier et le client; un contact humain devenu rare et donc précieux. À l'heure des nouvelles technologies, le côté peut-être un peu vieillot des marchands ambulants attire les jeunes gourmands; ils trouvent ça assez insolite et ne résistent pas à l'appel de la petite musique.

Pour une autre génération, ces quelques notes de musique éveillent des souvenirs. Des souvenirs d'enfance. "À l'époque, je me souviens, ce n'était pas encore des camionnettes, nous explique une cliente, j'ai connu le marchand de glaces qui avait une charrette tirée par des chevaux."

Une attraction pour les touristes

Les choses ont bien évolué, mais la camionnette du glacier intrigue parfois. "J'ai eu à faire à des clients indiens récemment, nous raconte Pascal Pacitti, glacier, ils pensaient que je tournais avec ma camionnette pour m'amuser et que je mettais de la musique pour le plaisir. Quand je leur ai expliqué, ces touristes étaient surpris car chez eux, ça n'existe pas."

N. Massart et O. Fontana

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK