Quad neuf ?

RTBF
RTBF - © RTBF

A quelques semaines de l'ouverture du salon de l'auto, Au Quotidien fait le point sur la législation en vigueur pour les quads. Ces drôles d'engins, issus d'un croisement entre une voiture et une moto, sont au centre de nombreuses polémiques.

La dernière en date vise à interdire purement et simplement ce type de véhicule dans certaines villes, dont Bruxelles. En cause : les nuisances sonores et le comportement incivique de certains pilotes. Les quads ont pourtant le droit de circuler sur la route, à l'exclusion des autoroutes, à condition qu'ils soient homologués. Après plusieurs années de flou, deux types d'homologation sont actuellement reconnus. Le quad utilitaire, quatre roues motrices, est immatriculé comme une voiture. Sa puissance est limitée et son rôle se cantonne souvent aux balades ou au travail aux champs. Le quad de loisir, ou sportif, est beaucoup plus agressif. Simple propulsion, il doit rouler avec une plaque moto mais est également limité en puissance.

Là où les problèmes surgissent, c'est lorsque le propriétaire transforme son engin en changeant le pot d'échappement et en libérant la puissance du moteur pour circuler (ou s'amuser) sur route ouverte.

Ainsi, les quelques 20 000 propriétaires de quads en Belgique risquent de payer pour les dépassements commis par une minorité. Mais on en est pas encore là, seuls Anvers et quelques petites villes flamandes ont déjà interdit la circulation des quads sur leur territoire. Pas de quoi freiner l'ardeur de près de 3 000 clients annuels prêts à dépenser entre 5 et 12 000 euros pour assouvir leur passion.

 

Jean-Christophe Willems

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK