Qu'est-ce que la PrEP, le traitement révolutionnaire anti-VIH SIDA ?

Qu'es-ce que la PrEP, le traitement révolutionnaire anti-VIH SIDA
3 images
Qu'es-ce que la PrEP, le traitement révolutionnaire anti-VIH SIDA - © Tous droits réservés

La PrEP, pour prophylaxie pré-exposition, traitement préventif destiné aux séronégatifs qui permet d’éviter tout risque d’infection par le VIH, est une révolution dans le traitement du virus, et un espoir de mettre fin aux contaminations.

Le Truvada, développé par le laboratoire Gilead, et dont existent plusieurs génériques, est une association de deux anti-rétroviraux qui agissent en bloquant l’installation du VIH dans l’organisme.

Selon les premières études, l’efficacité de la PrEP s’approche de 100% à Paris en France, avec zéro infection des personnes suivies entre 2017 et 2018, selon l’Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS) et l’Assistance publique Hôpitaux de Paris (AP-HP).

D’autres villes françaises ayant mis en place une politique de prévention autour de la PrEP ont aussi noté une baisse drastique des diagnostics. Comme à Nice, où l’on constate en 2018 une baisse de 40% des nouvelles contaminations au VIH enregistrées.

A San Francisco, le nombre de nouveaux cas de VIH a chuté de 49% entre 2012 (année où la PrEP a été autorisée dans le pays) et 2016.

Au Royaume-Uni, le nombre de nouveaux cas a chuté de 18% entre 2015 et 2016. Cette baisse est encore plus impressionnante chez les HSH à Londres : – 29%.

Le traitement peut être pris quotidiennement, ou bien à la demande – et en fonction de l’activité sexuelle. Il s’agit alors de prendre deux comprimés 24 heures à 2 heures avant un acte sexuel, puis un comprimé 24 heures après et un autre 48 heures après la première prise.

Les femmes, cependant, ne peuvent que prendre le traitement en continu, les muqueuses vaginales ne réagissant pas de la même façon au traitement.

La PrEP est remboursée en Belgique selon certaines conditions

Seul un médecin spécialiste rattaché à un Centre de Référence SIDA peut autoriser ce remboursement après une évaluation et pour une période d’un an.

Si vous rentrez dans les critères de prescription, vous recevrez une demande de remboursement à remettre à votre mutuelle. Suite à son accord, vous pourrez alors obtenir le médicament en pharmacie grâce à l’ordonnance délivrée par le médecin au prix maximum de 12,10€ par 30 comprimés. A ce coût viendra s’ajouter le prix des analyses médicales. 

La PrEP pourrait aussi être fournie via l’AMU (Aide Médicale Urgente) si vous en êtes bénéficiaire ou via le centre Croix-rouge / Fédasil. Renseignez-vous auprès de votre CPAS local, d’une assistante sociale, d’une association locale ou d’un Centre de Référence SIDA.

Voir les conditions précises de remboursement sur INAMI. fgov.be

La qualité des comprimés PrEP vendus via le web ne peut être garantie (notamment la composition, les conditions de transport et de conservation). De plus, l’achat de ces médicaments en ligne est interdit en Belgique. Si vous êtes déjà dans les cas où si vous pensez vous la fournir comme cela, parlez-en à un centre de suivi ou votre médecin.

Et le préservatif dans tout ça ?

Les préservatifs sont un outil efficace dans la prévention du VIH. Lorsqu’ils sont utilisés correctement et systématiquement, ils sont également le seul outil protégeant à la fois du VIH, de la plupart des IST et prévenant d’une grossesse non désirée.

La PrEP n’est pas incompatible avec les préservatifs, elle est même idéalement utilisée en complément, puisqu’ils restent une barrière utile contre les autres maladies sexuellement transmissibles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK