Qu'auriez-vous envie de dire aux extraterrestres? Faites vos propositions à la NASA

Que diriez-vous d'envoyer un message aux extraterrestres ? La NASA, l’Agence spatiale américaine, vous permet aujourd'hui d'acheminer votre message vers les sondes Voyager 1 et Voyager 2, comme une bouteille jetée dans l’océan sidéral.

Pour soumettre votre proposition, il vous suffit de publier un message en maximum 60 signes (autrement dit, lettres et espaces compris) sur le réseau social de votre choix – Twitter, Instagram, Facebook, Google+ ou Tumblr – avec le hashtag #MessageToVoyager (pensez à bien publier votre missive en mode public).

L’Agence spatiale sélectionnera ensuite le message qu’elle préfère et se chargera de l’envoyer pour vous via un signal radio. Pour la NASA, c'est avant tout une façon de célébrer les 40 années dans l’espace de ces deux sondes.

Une seconde expérience

En réalité, ce n’est pas la première fois que les humains envoient un message aux extraterrestres.

En 1977, quand ces deux sondes ont été envoyées dans l’espace, elles avaient à leur bord un disque avec un message sonore de la part des habitants de la Terre : "Bonjour tout le monde. Hello from the children of planet Earth".

Ces salutations, en 55 langues, étaient accompagnées des bruits de notre planète Terre : le sifflement du vent, l’éruption d’un volcan, le passage d’un train ou encore le battement de notre cœur.

"La portée de ces informations est d’ordre philosophique"

Ces sons sont jusqu'alors restés sans réponse. Quarante ans plus tard, ces nouveaux messages ont-ils une chance de trouver un destinataire ? Hélas, pour Francesco Lo Bue, astrophysicien à l’université de Mons, "c’est peu probable".

"La portée de ces informations est d’ordre philosophique, commente-t-il. Ça veut aussi dire que, quelque part dans le système solaire, il y a une filiation qui atteint un niveau technologique suffisant pour envoyer des objets en dehors de son monde et réfléchir à l’existence d’autres civilisations."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK