PS5 ou Xbox Series X ? Laquelle choisir

PS5 ou Xbox Series X ? Laquelle choisir
3 images
PS5 ou Xbox Series X ? Laquelle choisir - © Tous droits réservés

7 ans après la sortie de la PS4 et de la Xbox One, Sony et Microsoft renouvellent leurs offres de consoles et inscrivent une nouvelle génération dans le monde du gaming. Fatalement, une nouvelle " guerre des consoles " se lance, le but des deux constructeurs : en vendre un maximum.

Alors maintenant que les deux appareils sont officiellement sortis (mais absolument indisponibles dans les rayons ou sur le marché en ligne, faute de coronavirus dans le premier cas, faute de pénurie, elle-même due au coronavirus, dans l’autre) on est en droit de se demander laquelle des deux on souhaite mettre sous le sapin.

Le plus important : les jeux

Avant même de parler de choix de console, il est important de se rappeler pourquoi on les achète : pour jouer. Parce que toutes les technologies du monde ne peuvent pas remplacer le plaisir de jouer à un bon jeu. Et un " bon jeu " ne se limite pas qu’à des beaux graphismes (sinon Among Us ne serait pas un des jeux les plus joués du moment).

Il y a encore quelques mois, la PS5 avait tous les arguments pour elle de ce côté. Avec des exclusivités comme Spider-Man, God of War, Gran Turismo ou encore Horizon (et la liste est encore longue) tout laissait penser que Sony avait déjà plié le marché à son avantage.

Mais seulement voilà… L’empire Microsoft a contre-attaqué. Comment ? En lançant une procédure d’achat de l’entreprise ZeniMax Media. Maison qui possède Bethesda qui édite notamment des jeux comme Fallout, The Elder Scrolls, Wolfenstein ou encore Doom. Voilà qui remet pratiquement la balle au centre, même s’il commence à se dire que Microsoft n’a pas l’intention de rendre la totalité des contenus de Bethesda exclusifs à la Xbox… Seul l’avenir nous le dira.

En attendant, dans votre démarche d’achat, soyez conscient que de votre choix découlera la possibilité de jouer à certains jeux et d’autres non, regardez donc bien le catalogue de jeux qui vous intéresse.

La Xbox Series X : le choix du geek

C’est toute la campagne marketing de Microsoft qui le dit, la Xbox Series X serait " La console la plus rapide et la puissante jamais créée ". Et c’est vrai. En termes de hardware, Microsoft s’est donné les moyens de créer une console à un prix " abordable " (comparativement à un PC gamer qui peut certes donner de meilleurs résultats, mais à un prix bien plus élevé) avec des caractéristiques techniques qui laissent rêver celui qui s’y connaît un peu :

  • Processeur 8 cœurs AMD Zen 2 (3,8 GHz ou 3,6 GHz avec SMT) ;
  • Puce graphique AMD Navi RDNA 2 (52 CU à 1,825 GHz, 12,15 Tflops) ;
  • 16 Go de GDDR6 (10 Go à 560 Go/s et 6 Go à 336 Go/s) ;
  • 1 To de stockage SSD NVME (2,4 Go/s en lecture, ou 4,8 Go/s avec compression) ;
  • Lecteur de disque Blu-ray 4K UHD.

Qu’est-ce que ça signifie ? D’abord que visuellement le rendu de vos jeux sera meilleur que n’importe quelle autre console (à condition, évidemment, d’avoir la TV qui va avec) mais aussi que vos jeux chargeront plus rapidement. On offre alors un meilleur rendu à nos personnages et textures, autrement dit : l’immersion dans le jeu sera meilleure et on aura moins souvent l’occasion de se dire que notre jeu est en train de bugger.

Ensuite, il faut savoir que la Xbox Series X sera compatible avec tous les jeux des précédentes générations (Xbox One, Xbox 360 et Xbox originale). Plus la peine d’accumuler les consoles dans votre salon, si vous avez toujours joué sur Xbox et que vous avez gardé vos jeux sur disque, votre nouvelle console pourra tous les lire, elle est à 100% rétrocompatible.

Enfin, en achetant sa console, Microsoft permet l’accès au Xbox Game Pass, une sorte de " Netflix du jeu vidéo " qui permet l’accès à un catalogue de plus de 100 jeux contre la somme de 9,99€ par mois. L’occasion d’avoir plein de jeux à disposition sans bouger de chez soi.

La PS5 : le choix du gamer

Pourquoi, malgré toutes les qualités incroyables que nous venons de citer sur la Xbox Series X, la PS5 est-elle déjà maintenant la console que tout le monde s’arrache ? Se retrouvant déjà en vente sur ebay parfois au triple de son prix ? Plusieurs raisons l’expliquent.

D’abord, il y a un côté historique, la Playstation (peu importe le numéro que vous mettez derrière) a toujours eu une longueur d’avance sur ses concurrentes. La première du nom a même réussi à s’imposer face aux mastodontes qu’étaient Sega et Nintendo à l’époque (l’un des deux n’en est plus un aujourd’hui, devinez lequel). Il y a un attachement émotionnel clair entre la Playstation et les gamers. Et Sony sait parfaitement comment jouer sur cette corde sensible.

Ensuite, on en revient à la base de la sortie de ces consoles, elles sont faites avant tout pour jouer. Et là-dessus, il n’y a pas débat : seule la Playstation vous permet de jouer à TOUS les meilleurs jeux. Rien qu’à sa sortie, elle est l’unique console (avec la PS4) sur laquelle vous pouvez jouer à Spider-Man : Miles Morales. Microsoft n’a pas encore d’exclusivité et même parmi celles qui sont annoncées, rien ne fait vraiment frétiller beaucoup de monde.

Choisir la PS5 c’est s’assurer qu’on pourra jouer à God of War 2, Horizon : Forbidden West, Gran Turismo 7, Ratchet & Clank Rift Apart, Demon’s Souls et vous aurez même la possibilité de jouer avant les possesseurs de Xbox Series X à Final Fantasy XVI.

Il y a très fort à parier que la liste s’allongera au fil des années, la machine de création de Sony ressemble aujourd’hui à un rouleau compresseur que peu peuvent égaler.

Et même si la technologie est du côté de Microsoft, la PS5 n’a pas à rougir d’elle-même, loin de là. Une nouvelle console reste une grosse évolution et côté fiche technique, la PS5 a de beaux arguments :

  • Processeur : 8 Cœurs / 16 Threads x86-64-AMD Ryzen™ “Zen 2” Fréquence variable, jusqu’à 3.5 GHz
  • GPU : Moteur graphique basé sur AMD Radeon™ RDNA 2 + Accélération ray tracing / Fréquence variable, jusqu’à 2.23 GHz (10.3 TFLOPS)
  • Mémoire système : GDDR6 16Go 448Gbit/s de bande passante
  • SSD 825Go 5.5Gbit/s de bande passante en lecture (Brut)
  • Ultra HD Blu-ray™, jusqu’à 100Go/disque
  • Compatibilité avec les téléviseurs 4K 120Hz et 8K, VRR (spécification HDMI v. 2.1)
  • Audio “Tempest” 3D AudioTech

Alors oui la PS5 est un peu en-dessous de la Xbox Series X, c’est un fait et on ne peut le nier, mais faut-il encore être équipé de la télévision qui correspond à cette puissance et cette qualité. Dites-vous juste que dans le cas de l’une comme de l’autre, il y a fort à parier que votre console soit prête pour la prochaine TV que vous achèterez.

PS5 sans lecteur ? Xbox Series S ?

C’est l’originalité de cette nouvelle génération, il n’y a pas 2 consoles qui sortent mais 4. Et il est vrai qu’on est tenté de se dire qu’une console moins chère est plus intéressante… Prenez le temps d’y réfléchir. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour éviter de se lancer dans cet achat.

D’abord, sachez que la Xbox Series S n’est pas aussi puissante que sa grande sœur. Les arguments techniques que l’on prête à la " X " ne s’appliquent alors plus. Ce n’est pas le cas de la PS5 sans lecteur qui est égale en puissance et en vitesse à celle qui en dispose.

Ensuite, vous serez dans l’impossibilité de jouer à des jeux issus d’un support physique. Adieu donc la rétrocompatibilité dans certains cas. Et puis le support physique fait tourner plusieurs économies. Le supermarché qui crée son produit d’appel, le magasin de jeu vidéo qui peut fluctuer sur les prix des jeux et le marché de l’occasion qui peut remettre quelques euros dans votre poche.

Un jeu acheté en support physique est un jeu que vous pouvez revendre. Vous pourrez récupérer un peu d’argent si vous n’avez pas envie de conserver certains jeux et vous permettrez, au choix, à des magasins en Belgique de pouvoir vivre de l’occasion ou permettre à d’autres gens de se procurer des jeux à moindre coût. Faire disparaître le jeu en format physique ne serait pas sans conséquence.

Enfin, n’oubliez jamais que lorsque vous achetez un jeu en dématérialisé, vous n’achetez pas le jeu à proprement parler. Vous achetez la possibilité d’y jouer sur une plateforme dédiée qui est libre, un jour ou l’autre, de vous enlever ce plaisir. Un jeu sans format physique est un jeu qui ne vous appartient pas.

Prenez donc vraiment le temps de vous demander si une économie de 100 ou 200 euros vaut la peine au moment de s’acheter une console qui, au même titre d’une voiture ou un électroménager, est un investissement sur plusieurs années.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK