Prudence au volant : les conseils du prince Laurent

RTBF
RTBF - © RTBF

Un permis de conduire spécial pour les voitures rapides, une check list comme dans les avions pour les automobilistes : ce sont les idées du prince Laurent pour améliorer la sécurité routière. En tant qu'ami des animaux, il redouble aussi de prudence pendant la saison des amours...

Le magazine flamand de loisirs Thema Nieuws publie une interview exclusive du prince Laurent sur la mobilité et en particulier sur la voiture et les problèmes qu'elle suscite.

La pollution fait réagir le prince qui prône les transports en commun "quand ils sont disponibles". Quant aux carburants alternatifs pour les moteurs à combustion, le prince ne se fait guère d'illusion : "On ne pourra jamais produire assez de carburant".

La sécurité ensuite. Pour le prince, il serait bon d'introduire un permis de conduire spécial pour les voitures qui atteignent les 300 km/h : "Ce n'est pas pareil qu'une voiture qui fait du 100 km/h".

Il juge qu'il faudrait des mesures pour les jeunes de 18 ans ou les seniors de 80 ans au volant : "Les deux constituent d'une certaine manière un risque supplémentaire dans la circulation. Les assurances demandent des primes majorées, mais il y a de meilleurs mesures que cela".

Adepte du "downsizing", il cite aussi comme piste de réflexion un rétrécissement des voiries mais aussi des villes. Enfin, il avance la check list, comme dans les avions, pour rappeler aux automobilistes ignorants ou distraits de vérifier la jauge ou la pression des pneus.

Dans le même ordre d'idée, le prince souligne le danger de la drogue et de l'alcool, pas seulement au volant mais aussi dans le chef des piétons. Il affirme redoubler de prudence lorsqu'il voit "des gens soudainement traverser la rue ou passer au rouge parce qu'ils ont trop bu ou sont sous l'influence de la drogue"...

Mais surtout, il fait plus attention "en période de reproduction quand les animaux se déplacent plus".

 

JFH

 

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK