Prothèses mammaires frauduleuses: 4 ans de prison ferme pour le fondateur de PIP

Jean-Claude Mas, le 14 mai 2013 à Marseille
Jean-Claude Mas, le 14 mai 2013 à Marseille - © GERARD JULIEN

Jean-Claude Mas, le fondateur de la société PIP dont les prothèses mammaires, implantées chez des milliers de femmes dans le monde, étaient fabriquées au mépris de toute norme sanitaire, a été condamné lundi en appel à 4 ans de prison ferme.

La cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) a confirmé le jugement de première instance et a de nouveau reconnu cet homme de 76 ans coupable de fraude aggravée et d'escroquerie à l'égard de la société allemande de certification TÜV, qu'il avait bernée sur la composition du gel emplissant les prothèses pendant des années. M. Mas a déjà effectué 8 mois de détention provisoire en 2012.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK