Protection de la vie privée: Google Street View fâche de nombreux Belges

Google Street View n'enchante pas tous les Belges, la commission de protection de la vie privée est prise d'assaut
Google Street View n'enchante pas tous les Belges, la commission de protection de la vie privée est prise d'assaut - © Google Street View (Capture d'écran)

De nombreux Belges se plaignent de Google Street View, le service de cartographie du géant de l'internet dont la version belge a été officiellement lancée mercredi. La commission de protection de la vie privée croule sous les appels et les e-mails d'internautes mécontents, a indiqué jeudi sa porte-parole, Eva Wiertz.

Les plaintes émanent de citoyens qui ne veulent pas que leur habitation ou eux-mêmes apparaissent sur Street View. Les visages sont pourtant censés ne pas être reconnaissables puisqu'ils sont, à l'instar des plaques d'immatriculation, automatiquement floutés. Certains citoyens estiment par ailleurs que le droit à l'image des architectes ayant dessiné leurs maisons a également été bafoué. 

Les internautes mécontents doivent s'adresser en premier lieu à Google, rappelle la porte-parole. Pour ce faire, ils leur suffit de cliquer sur l'onglet "signaler un problème" et d'exposer leur revendication. La société de Larry Page s'engage à examiner la demande "dans les plus brefs délais". Si cela ne donne rien, la commission de protection de la vie privée peut se saisir du dossier.

La porte-parole de Google, Tineke Meijerman, ne dispose pas encore de chiffres quant aux "problèmes" signalés par des utilisateurs belges, précise-t-elle.

Avec Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir