Une projection du film "Black" annulée à Bruxelles suite à des bagarres

Les policiers filtraient les spectateurs suite aux incidents qui ont justifié l'annulation de la projection du film Black ce mercredi à 20h.
4 images
Les policiers filtraient les spectateurs suite aux incidents qui ont justifié l'annulation de la projection du film Black ce mercredi à 20h. - © RTBF

Une séance du film "Black" a été annulée ce mercredi soir au Kinepolis de Bruxelles après des incidents au sein et autour du complexe cinématographique, a annoncé Anneleen van Troos, porte-parole de Kinepolis.

Le film "Black" d'Adil El Arbi et Bilal Fallah, qui évoque la problématique des bandes urbaines, est interdit aux spectateurs de moins de 16 ans.

"Mais mercredi, lors de la séance de 17 heures, de nombreux jeunes de moins de 16 ans se sont présentés pour voir le film", a ajouté la porte-parole. "Ils n'ont pas été autorisés à entrer après qu'une partie d'entre eux aient acheté leurs tickets pour un autre film alors que d'autres trainaient autour ou dans le complexe. Au moment du début de la séance de 'Black' et de l'autre film pour lesquels ces jeunes avaient acheté un ticket, des échauffourées ont eu lieu et nous avons demandé l'intervention de la police".

Les deux salles concernées ont été évacuées. Les affrontements se sont poursuivis devant le cinéma et des pierres ont notamment été envoyées vers les policiers. Les incidents n'ont pas fait de blessés, selon la police locale. Les dégâts seraient eux aussi minimes.

Le cinéma a finalement décidé d'également annuler la projection programmée à 19h45, ce qui a évidemment déçu les spectateurs venus pour cette séance. Uen trentaine de policiers étaient encore sur le site en début de soirée.

Un film controversé

Certains cinémas ont décidé de ne pas mettre le film à l’affiche, craignant que sa violence ne donne lieu à des émeutes.

Kinepolis Bruxelles a choisi de diffuser le film, mais en prenant quelques précautions. Ils ont demandé aux deux réalisateurs belges, Adil el Arbi et Bilall Fallah, de réaliser une petite vidéo d’introduction demandant au public de rester calme.

La direction de Kinepolis décidera ce jeudi si d'éventuelles mesures supplémentaires sont à prendre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK