Procès du Musée juif: Mehdi Nemmouche indique qu'il se tait pour protéger quelqu'un, revivez notre direct

Procès du musée juif: L'Etat islamique est-il derrière l’attentat au Musée juif de Belgique? (direct commenté)
Procès du musée juif: L'Etat islamique est-il derrière l’attentat au Musée juif de Belgique? (direct commenté) - © BELGAIMAGE

La tuerie au Musée juif de Belgique est le premier attentat en Europe attribué au groupe terroriste Etat islamique et à un djihadiste de retour de Syrie. Comment l’organisation Etat islamique est-elle née ? Que s’est-il passé en Syrie ? Où le radicalisme prend-il sa source ? Qu’est-ce que le djihad ? Quand la menace terroriste islamiste est-elle arrivée en Europe ? Les jurés de la cour d’assises de Bruxelles entendent aujourd’hui des analyses d’experts, chercheurs et professeurs d’université, afin de replacer la fusillade du 24 mai 2014 dans le contexte international de l’époque.

Après le témoignage des experts sur les thèmes de la Syrie et de la radicalisation, les débats se poursuivront avec l’audition de témoins ayant rencontré Mehdi Nemmouche entre le 24 et le 30 mai 2014, jour de son arrestation à Marseille. Ces personnes ont acheté des objets, caméra et Playstation, mis en vente par Mehdi Nemmouche sur Internet.


En résumé :

  • Alain Grignard, islamologue et maître de conférences à l’Université de Liège, explique que les combattants étrangers en Syrie utilisent majoritairement des Kalashnikov, une armée également utilisée lors de l'attaque au Musée juif de Belgique
  • Selon lui, le fait que l'État islamique n'ait pas revendiqué l'attentat du Musée est "interpellant"
  • Question de la présidente à Mehdi Nemmouche: "Votre droit au silence est-il lié à la protection d’une personne qui doit s’éteindre ?" Pour la première fois, le principal accusé répond par l'affirmative. À la question de savoir s'il ne voulait pas que sa grand-mère entende son témoignage, il a répondu : "Je ne vois pas ce que les affaires familiales viennent faire là-dedans."
  •  
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK