Procès des attentats à Paris : un accusé fait un malaise, interrompant l’audience

La première audience du procès des attentats perpétrés à Paris en novembre 2015 a été suspendue mercredi vers 16h45. Un accusé, Farid Kharkhach, a fait un malaise, rapportent plusieurs médias.

M. Kharkhach a été sorti du box des accusés après avoir fait un malaise. Belge né au Maroc, il est accusé dans le cadre de ce procès d’avoir fourni de faux papiers d’identité à un certain nombre de terroristes à la demande de Khalid El Bakraoui, l’un des auteurs des attentats de Bruxelles.

Selon nos informations, l’avocat de Farid Kharkhach s’est exprimé à la reprise de l’audience, critiquant le régime de détention des accusés. Son client aurait subi deux fouilles à nu avant son arrivée au tribunal, et serait dépressif et très fragilisé. Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes du 13 novembre et principal accusé de ce procès devant la cour d’assises spéciale de Paris, aurait ensuite vivement interpellé le président Jean-Louis Périès sur les conditions de détention des accusés.

Extraits du JT de 19h30, sur la Une

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK