Procès Climat : "On sera à 55% de réduction des gaz à effet de serre en 2030"

"Exiger de chaque État qu'il atteigne ses objectifs, c'est nier l'Europe", a plaidé Me Guy Block, avocat de l'État belge dans le "procès climat", vendredi, devant le tribunal civil de Bruxelles. "On sera à 55% de réduction des gaz à effet de serre en 2030. On atteindra l'objectif européen ensemble", a-t-il dit.

L'asbl Klimaatzaak et quelque 62.000 citoyens ont intenté une action contre l'État belge et les trois Régions du pays pour que le tribunal les enjoigne à respecter leurs promesses dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

On accepte que certains polluent plus et certains doivent faire plus d'effort que d'autres

Me Block a exposé aux juges la réglementation sur la répartition de l'effort entre États membres de l'Union européenne pour parvenir à une réduction des gaz à effets de serre globale à l'échelle de l'Europe. "Quand on parle de territorialité des émissions c'est beaucoup plus compliqué qu'on ne le pense. On accepte que certains polluent plus et certains doivent faire plus d'effort que d'autres", a-t-il expliqué, contestant les arguments des demandeurs selon lesquels la Belgique ne ferait pas sa part dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans ce "procès climat", l'asbl Klimaatzaak attaque l'État fédéral, la Région de Bruxelles-Capitale, la Région flamande et la Région wallonne pour violation des droits de l'homme et de l'enfant.

L'association, portée par quelque 62.000 personnes qui se sont jointes à son combat judiciaire, considère que les autorités politiques belges mettent en danger les citoyens en ne respectant pas les engagements qu'elles ont pris aux niveaux européen et mondial pour ralentir les émissions de gaz à effet de serre du pays.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK