Procès Abdeslam: la fusillade de Forest a précipité les attentats, selon l'avocat des victimes

"L'attitude des prévenus (Salah Abdeslam et Sofien Ayari) a précipité le passage à l'acte des frères El Bakraoui et de Najim Laachraoui le 22 mars 2016", a rappelé Maître Guillaume Lys pour démontrer que l'association de victimes des attentats de Bruxelles qu'il représente a un intérêt à être partie civile contre Salah Abdeslam et Sofien Ayari. Ces deux derniers sont actuellement prévenus devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour répondre de la fusillade qui a eu lieu rue du Dries à Forest le 15 mars 2016, quelques jours avant les attentats de Bruxelles.

Maitre Guillaume Lys, l'avocat de V-Europe, une association qui rassemble 200 victimes des attentats de Bruxelles, a pris la parole devant la 90e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles, jeudi, pour démontrer que sa demande de constitution de partie civile dans le procès "de la fusillade rue du Dries" est fondée.

Lien entre la rue du Dries et les attentats

Ce dernier a rappelé que la résistance armée de Salah Abdeslam, Sofien Ayari et Mohamed Belkaïd (décédé) face à la police le 15 mars 2016, rue du Dries à Forest, avait provoqué le passage à l'acte d'Ibrahim El Bakraoui, Khalid El Bakraoui et Najim Laachraoui le 22 mars 2016 à Bruxelles.

Ainsi, selon lui, cela démontre qu'il y a un lien direct entre le préjudice subi par les victimes des attentats du 22 mars 2016 et cette fusillade à Forest. "Cet événement concerne les victimes et les a impacté de manière directe et elles donc le droit d'être là pour avoir accès à cette part de vérité qui leur appartient" a-t-il ajouté. 

Pour les avocats de Salah Abdeslam et Sofien Ayari, V-Europe n'est pas concerné par les faits de la rue du Dries et leur demande est irrecevable en droit belge.

Le tribunal rendra son jugement le 23 avril.

Des victimes veulent se constituer partie civile dans le procès Abdeslam Rue Driess au JT du 29/03

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK