Prévention contre les cambriolages : votre serrure est-elle risquée?

Prévention contre les cambriolages : votre serrure est-elle risquée?
4 images
Prévention contre les cambriolages : votre serrure est-elle risquée? - © Tous droits réservés

Chaque jour, 141 cambriolages sont commis en Belgique, selon les statistiques de la Police Fédérale.  

Du 14 au 20 octobre, une série d'actions sont organisées dans le cadre de la lutte contre les vols dans les habitations. A Mons, des gardiens de la paix patrouillent dans les quartiers à risque pour vérifier les serrures. Nous avons suivi une patrouille à Hyon. Les résultats sont surprenants : deux serrures sur trois ne sont pas sécurisées. 

Si le cylindre dépasse de plus de 2 millimètres, il peut être aisément arraché. De même, il y a un risque si les vis sont apparentes sur la garniture de porte, en-dessous de la serrure. 

Les gardiens de la paix vérifient donc ces deux aspects, et distribuent des tracts préventifs dans les boîtes aux lettres.

Si la serrure n'est pas optimale, ils sonnent aux portes pour en discuter avec l'habitant. "C'est la première année que nous faisons cela, et je pense que cela permettra d'avoir un impact plus important que simplement en laissant des tracts dans les boîtes" explique Yann, gardien de la paix. 

Après 2 heures de patrouille, le bilan est plutôt interpellant : "Dans ces rues résidentielles, aucune serrure n'est optimale !" lance Yann. "Je dirais que deux serrures sur trois sont risquées" ajoute Frédéric Limbourg, conseiller prévention vol de la Ville de Mons. 

S'ils sont concernés, les habitants peuvent demander un audit gratuit de leur logement. Une rosace ou une garniture de sécurité pourra alors être placée sur la porte afin de protéger le cylindre. "Pour la rosace, il faut compter une trentaine d'euros. Pour la garniture complète, 90 euros environ" détaille Frédéric Limbourg. 

En 2018, 51 617 cambriolages ont été recensés en Belgique. C'est environ 30% de moins qu'en 2013, où l'on recensait 75 478 faits. Mais la vigilance reste de mise. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK