Presque un enfant sur deux naît hors mariage en Belgique

45% des enfants belges naissent hors mariage
45% des enfants belges naissent hors mariage - © RTBF

Comment la famille belge a-t-elle évolué ces 30 dernières années? Ce n'est pas vraiment une surprise : il y a plus de divorces, plus de naissances hors mariage, et les mères sont de plus en plus âgées. Les tendances sont connues, mais une nouvelle étude sur la démographie belge, menée par deux géographes de l'ULB permet d'en savoir plus.

Ces géographes avaient mené la même étude il y a 20 ans. Ils révèlent aujourd’hui une nouvelle photographie de notre pays. On apprend notamment qu'il y a 10 fois plus d'enfants qui naissent hors mariage qu'il y a 30 ans.

En 1980, seuls 4% des enfants naissaient hors mariage. En 2009, on est passé à 45%, soit près d'un enfant sur deux. Une augmentation considérable : c’est logique puisque les gens se marient moins.

Expatriés

Globalement, la Flandre reste plus traditionnelle que la Wallonie. Mais, au sein même des Régions, il y a des disparités. On constate que les grandes villes, comme Anvers Malines ou Bruxelles, sont plus traditionnelles elles aussi: c'est là que les enfants nés au sein d'un couple marié sont les plus nombreux. Et c'est assez paradoxal  jusqu'à présent, les villes ont toujours été plus progressistes.

Comment expliquer alors ce renversement des tendances? Pas par la présence des communautés marocaines ou turques, plus attachées aux valeurs familiales: elles sont déjà là depuis longtemps. Non : pour les auteurs de l'étude, ce changement s'explique par l'afflux d'expatriés. Entendez par là les employés des institutions européennes et internationales. Des expatriés qui viennent ici pour quelques années, avec leur époux ou leur épouse et leurs enfants. Des familles qui ont afflué avec l'extension de l'Union européenne.

Les mères sont de plus en plus vieilles

L'étude montre aussi qu'en 2009 les femmes deviennent mères à 29 ans, contre 26 en 1976. Et que la part des divorces chez les plus de 20 ans est passée de 3 à plus de 10%.

En ce qui concerne l’espérance de vie, l'étude affiche 77 ans de moyenne d'âge pour les hommes et 82 ans pour les femmes. Il y a toujours une différence entre les sexes, mais aussi entre les Régions. On vit plus longtemps au nord qu'au sud du pays. Ce serait lié au comportement : au nord du pays, le Belge mange plus de fruits et roule plus souvent à vélo.

A.L. avec D. Van Ossel et D. Simon

Cette étude a été publiée dans le Courrier hebdomadaire du CRISP n° 2162-2163 : Jean-Pierre Grimmeau, Jean-Michel Decroly et Isaline Wertz, La démographie des communes belges de 1980 à 2010. Toutes les infos pour l'obtenir

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK