Près de 10.000 morts du coronavirus dans les maisons de retraite anglaises et galloises

Près de 10.000 morts du coronavirus dans les maisons de retraite anglaises et galloises
Près de 10.000 morts du coronavirus dans les maisons de retraite anglaises et galloises - © Tous droits réservés

Près de 10.000 décès impliquant le nouveau coronavirus ont été dénombrées dans les maisons de retraite en Angleterre et au Pays de Galles, où plus de 39.000 décès liés à la maladie Covid-19 ont été enregistrés, a annoncé mardi le bureau national des statistiques (ONS).

Au total, 39.071 morts impliquant le Covid-19 se sont produits dans ces deux nations du Royaume-Uni jusqu'au 8 mai 2020.

Le décompte hebdomadaire de l'ONS est bien plus large que celui du ministère britannique de la Santé, annoncé quotidiennement et qui se concentre sur les morts de personnes testées positives au coronavirus. Celui-ci atteignait 34.796 décès lundi, faisant du Royaume-Uni le deuxième pays au monde le plus endeuillé par le virus.

42,4% des morts liées au coronavirus enregistrées en Angleterre et au Pays de Galles

En Angleterre, le nombre de décès liés à la maladie Covid-19 dans les maisons de retraite enregistrés au 8 mai atteignait 9.495 et au Pays de Galles ce chiffre était de 480, a précisé l'ONS.

Pour la deuxième semaine consécutive, les décès liés au coronavirus en maisons de retraite ont diminué, mais la proportion des décès dans ces établissements sur le nombre total de morts a augmenté. Ils représentent 42,4% des morts liées au coronavirus enregistrées en Angleterre et au Pays de Galles jusqu'au 8 mai.


►►► À lire aussi : Coronavirus et effets en cascade dus au manque de matériel dans les homes : les langues se délient


Accusé d'avoir négligé les résidents des maisons de retraite, le gouvernement a annoncé la semaine dernière qu'il allait tous les tester, ainsi que tous les employés de ces établissements, d'ici début juin.

Des députés britanniques ont critiqué mardi la gestion de la pandémie de nouveau coronavirus par le gouvernement britannique, déplorant une capacité de dépistage "inadéquate".

Les maisons de retraite n'ont pu avoir accès au dépistage "au moment où la propagation du virus était la plus rapide", ont-ils souligné dans une lettre au Premier ministre Boris Johnson.

Le Royaume-Uni en confinement jusqu'au 1er juib (extrait JT du 11 mai)