Préparations magistrales : les pharmaciens trop peu scrupuleux?

Les préparations magistrales des pharmaciens sont pointées du doigt par Test-Achats. L'organisation de consommateurs a mené son enquête dans 44 pharmacies à travers le pays, via des faux patients. Les chiffres de l'étude, à paraître ce mercredi, interpellent. Selon l'organisation de défense des consommateurs, seuls 9 pharmaciens sur les 44 ont réalisé le dosage correct pour le produit testé, une préparation de dexaméthasone, un médicament prescrit en cas d'irritation ou d'allergie. Le produit devait être dosé à 0.5 mg.

"On cherche la petite bête"

Nous sommes allés à la rencontre de plusieurs pharmaciens dans le centre de Mons ce mardi matin. Ils se sentent exagérément pointés du doigt. Celui-ci témoigne: "Tous les trois ans, Test-Achats remet une couche sur le dos des pharmaciens. Ils ne connaissent pas le quotidien des pharmacies. Nous avons fait cinq ans d'études où la précision était le maître mot. La personne qui continue de se donner cet objectif-là reste quelqu'un de précis. Et si par hasard ce n'est pas un pharmacien qui réalise la préparation, c'est un assistant, et on vérifie systématiquement que tout est bien fait."

"Des méthodes agressives"

Dans d'autres pharmacies, on déplore les méthodes agressives de Test-Achats. Cette pharmacienne l'affirme, "lors de certaines enquêtes, il est arrivé qu'ils dressent la liste et donnent les noms précis des officines qui posent problème. Je trouve cela très limite."

Il n'empêche, le nombre d'erreurs est inquiétant et en hausse au fil des enquêtes. Les contrôles sont pourtant plus stricts, l'équipement évolue mais dans le même temps, les tâches administratives des pharmaciens ont fortement augmenté. Ce qui peut expliquer ces erreurs, le pharmacien reste un être humain avant tout.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK