Premières marques de roulettes sur le béton du Skate Park de Tournai

Toutes les disciplines de "riders" ont trouvé leur nouvel eldorado à Tournai.
3 images
Toutes les disciplines de "riders" ont trouvé leur nouvel eldorado à Tournai. - © apt

Riders de tous poils, prosternez-vous devant le Skate Park flambant neuf de Tournai. Il vient d'ouvrir et fait déjà figure de terrain de jeu idéal pour les skateboards, vélos, rollers et même trottinettes que les kids adorent balancer dans des positions extrêmes.

Deux parties distinctes et 1500m² de béton pour recréer un concentré d'obstacles qui garnissent l'environnement urbain: des bancs, des rampes, des escaliers pris d'assaut dans les cités du monde depuis les années 80 par des anonymes mais aussi les légendes des divers disciplines: "C'est quand même bien plus facile de se retrouver dans ces conditions, sans abîmer le mobilier urbain qui n'est pas fait pour cela, défend Arnaud Cuvelier, sa planche en main. Ici, l'endroit est spécialement dédié".

La "planche à roulette" reste reine

Un espace qui peut accueillir des dizaines de "riders", c'est comme cela qu'ils se nomment, dans un sport multiforme. Finalement ici, le lieu reste unique mais accueille de nombreuses disciplines: "Ça s'est développé. Aujourd'hui on voit beaucoup de trottinettes; dans le temps, c'était davantage les rollers. Ca évolue constamment, détaille, en observateur attentif, Jean-Baptiste Kins, conseiller technique directement impliqué dans le design du parc mais aussi co-fondateur d'un magasin spécialisé. Mais la discipline qui convainc tout le monde reste le skate ! Regardez... C'est loin d'être démodé. Vous avez-vu la moyenne d'âge ici?"

Le parc semble plaire à tous ces amateurs de sports extrêmes, il a d'ailleurs été développé main dans la main entre pratiquants et autorités de la ville pour un budget de 500 000 euros. Reste maintenant à maîtriser son sujet mais aussi à respecter les règles intrinsèques d'une certaine forme de courtoisie. Pour son inauguration, le chaos règne un peu sur les courbes jaunes et les télescopages sont légions. Les kids ont encore beaucoup à apprendre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK