Pourquoi tout le monde a-t-il les mêmes cartes Pixar en double?

Plus de 15 000 personnes se sont déjà inscrites sur le site d'échange de cartes à jouer Disney-Pixar qui a reçu 100 000 visites, des profils Facebook affichent comme statut les numéros manquants, on trouve aussi un alias Twitter, des pages et des pages sur eBay...

Preuve qu'on peut faire du nouveau avec du vieux, comme le souligne le site datanews.be. La folie Pixar orchestrée par Delhaize, c'est le bon vieux modèle Panini des vignettes d'équipe de foot ou de cyclisme à collectionner avec internet en plus.

A côté de cela, on peut également jouer à une sorte de "bataille" avec ces 216 cartes à l'effigie des héros de Disney-Pixar, des cartes bilingues français-néerlandais.

Quelques 210 000 cartes Pixar ont été distribuées dans les filiales du groupe au lion. Elles sont offertes par paquet de cinq à chaque tranche d'achats de 20 euros. Une bonne façon de fidéliser la clientèle des familles, où, comme ne l'ignore aucun étudiant en marketing, ce sont les enfants qui ont endossé le rôle de "decision makers". L'inscription sur le site fournit en outre à Delhaize une belle base de données client.

Reste à savoir ce qui fait le succès des Pixars et des bourses d'échange. Sur Ebay, la carte de base se négocie autour des 10 cents. Mais les raretés montent jusqu'à 20 euros selon certains internautes chattant sur Facebook. Ou à quatre cartes faciles à trouver contre une rare.

En scrutant bien les numéros manquant à la plupart des collectionneurs, on voit que ce sont toujours les mêmes, y compris les fameuses cartes dorées à paillettes. Pareil d'ailleurs pour les doubles: tout le monde semble avoir les mêmes, par milliers... Alors?

Certains se demandent "s'ils n'ont pas oublié d'imprimer" certaines cartes. La réponse est sans doute non, vu que quelques collectionneurs ont déjà le jeu complet. D'autres spéculent carrément sur une manoeuvre de Delhaize qui ralentit leur mise en circulation plus tard de façon à relancer l'interêt au cours des derniers jours. L'action prend fin le 16 septembre.

(JFH)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK