Pour The Times, l'Iranienne Neda est la "personnalité de l'année"

RTBF
RTBF - © RTBF

Le journal britannique The Times a choisi comme personne de l'année Neda Soltan, l'étudiante iranienne tuée par balle lors des manifestations de juin. Son agonie avait été filmée et publiée sur le net, faisant d'elle un des symboles de l'opposition au régime.

On s'en souvient, à l'annonce de la victoire fleuve de Mahmoud Ahmadinejad lors des élections présidentielles de juin dernier, la rue iranienne s'était mobilisée et des émeutes avaient éclaté. Les manifestants protestaient contre les fraudes dont ce scrutin est toujours soupçonné d'avoir été entaché. Neda Soltan, étudiante de 26 ans à l'université de Téhéran, fait partie de ces jeunes révoltés par la manière avec laquelle cette élection lui semble avoir été "volée". Mais très vite la répression va sévir et faire des victimes. Parmi elle, cette jeune fille aujourd'hui devenue symbole malgré elle.

 

Avant d'être emportée par les balles de la répression, Neda aurait dit à son fiancé : "même si une balle devait me traverser le cur, cela ne serait pas important. Ce pourquoi nous combattons est bien plus important. Lorsqu'il s'agit de reprendre les droits que l'on nous a volés, nous ne devrions pas hésiter. Chacun est responsable. Chacun laisse une empreinte dans ce monde".

Sa funeste intuition devait se confirmer le 20 juin 2009, jour où une balle lui traversa effectivement la poitrine alors qu'elle observait les manifestations de protestation avec des amis. Elle allait mourir dans les bras du plus proche d'entre eux, Hamid Panahi, le tout étant filmé via un téléphone portable. Nous vous en avions parlé le jour même... Le clip d'une cinquantaine de secondes, difficilement soutenables, connut un large retentissement médiatique après avoir fait un véritable buzz sur le net.

Ju. Vl.

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK