Pour qui, les 138 000 euros dormants du tsunami de 2004 ?

Paul Furlan, ministre wallon des Affaires intérieures et du Tourisme (PS)
Paul Furlan, ministre wallon des Affaires intérieures et du Tourisme (PS) - © BRUNO FAHY (archives belga)

Quelque 138 000 euros récoltés pour venir en aide aux victimes du tsunami ayant ravagé les pays du sud-est asiatique en 2004 dorment toujours sur un compte en banque en Belgique en attendant une affectation.

C'est ce que rapporte mardi la Libre Belgique.

Cet argent provient de la récolte de fonds organisée par la Région wallonne auprès des pouvoirs locaux et provinciaux. Au total, 535 548 euros avaient été récoltés mais seuls 397 578 euros ont été dépensés pour rénover cinq hôpitaux au Sri Lanka. Un quart des fonds dort donc toujours sur un compte.

L'examen des transactions permet aussi de voir que cet argent, que la Région wallonne a voulu gérer elle-même au lieu de le transférer à des "professionnels" de l'humanitaire, s'est vu ponctionner de 22% pour des frais de gestion des opérations, alors que le consortium d'ONG Tsunami 1212 leur a quant à lui consacré 7% des sommes à sa disposition.

Le ministre wallon de la Fonction publique Paul Furlan a assuré que l'argent restant irait à des projets humanitaires.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK