On a piégé le pirate somalien arrêté avec un projet bidon de film

Le procureur fédéral Johan Delmulle
Le procureur fédéral Johan Delmulle - © RTBF

Mohamed Abdi Hassan (alias Afweyne) et Mohamed M.A. (alias Tiiceey), les deux pirates somaliens arrêtés samedi dernier à Brussels Airport, ont été attirés sur le sol belge par un projet fictif de film documentaire sur la piraterie maritime.

Mohamed Abdi Hassan  est l'un des plus puissants pirates somaliens, c’est pourquoi on l’appelle là-bas "Afweyne", c’est-à-dire "grande gueule". Il faut dire que cet homme est un habitué des captures de navires au large des côtes somaliennes. La capture du Sirius Star et de sa cargaison évaluée à 75 millions d'euros lui est attribuée. Un an plus tard, la prise d'otage du navire belge Pompei pendant 70 jours, ce serait encore lui.

Cela faisait quatre ans qu'Afweyne était recherché, traqué. Mais il se méfiait. Alors les unités spéciales de la police fédérale (CGSU) et la police judiciaire fédérale ont élaboré une opération d'infiltration. L’objectif était de l'amener jusqu'en Belgique.

L'idée était de le solliciter, via un ami, comme conseiller et expert à un projet de film documentaire sur la piraterie maritime. Le film devait soi-disant refléter sa vie de pirate.

Les deux hommes se sont alors rendus en Belgique pour en signer le contrat, a indiqué lundi le parquet fédéral de Bruxelles. Et ils ont été arrêtés à leur arrivée sur le sol belge, puis transférés à la prison de Bruges.

Le procureur fédéral Johan Delmulle raconte l'arrestation des pirates somaliens

Un autre pirate somalien avait déjà été condamné à 10 ans de prison chez nous pour avoir pris en otage le Pompéi. Mohamed Abdi Hassan avait annoncé son retrait des activités de piraterie. Il voulait même se lancer en politique.

Afweyne et Tiicey ont tous deux été inculpés des chefs de détournement et de prise d'otage en 2009 du navire belge Pompei et d'organisation criminelle. Le premier est soupçonné de faire partie des "King Pin", responsables du détournement de dizaines de navires marchands durant la période 2008-2013. Le second est, quant à lui, soupçonné d'avoir activement soutenu et aidé l'organisation d'Afweyne.

Les deux pirates comparaîtront mardi devant la chambre du conseil de Bruges.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK