"Pour l'ambulance, faites le 1": un numéro d'urgence 112 à choix multiples est à l'étude

Un numéro unique pour toutes les urgences à l'étude
2 images
Un numéro unique pour toutes les urgences à l'étude - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Aujourd’hui, en cas d’urgence, deux numéros coexistent. Le 112 (pour les pompiers et les ambulances) et le 101 (pour la police). Cela pourrait changer à l’avenir. Le Service Public Fédéral Intérieur a dans ses cartons un projet avec un numéro unique et un menu à choix multiples. Projet qui a déjà testé fin 2018 dans deux provinces du pays : Namur, côté francophone et la Flandre occidentale, côté flamand. Dans les deux cas, les évaluations sont jugées positives, notamment pour le gain de temps observé.

Dans le nouveau système, seul subsiste un numéro d’appel, le 112, le numéro d'urgence européen. Une fois le numéro 112 composé, une voix enregistrée demanderait de composer le 1 pour les pompiers ou une ambulance, et le 2 pour une intervention urgente de la police.

3 appels jugés inutiles sur 10

"Un tel menu est similaire à l'App 112 BE, qui propose de déterminer de quelle aide on a besoin via le choix simple d'une icône (ambulance, pompier ou police). Dans les deux cas, via l'App ou par téléphone, la personne est immédiatement en contact avec la centrale d'urgence adéquate et gagne ainsi un temps précieux", détaille par communiqué le SPF Intérieur.

Ce menu supplémentaire à choix multiples permet de réduire de 40% le temps perdu en cas d'erreur au départ. En tenant compte de 6 millions d’appels par an, le temps gagné est considérable pour les centrales d’appels. Mais aussi et surtout pour les usagers. Car, dans le système actuel, les chiffres sont là : dans 3 cas sur 10, les appels sont jugés inutiles. Pour le Service Public Fédéral Intérieur, le nouveau système permet de réduire les appels inappropriés. Et du même coup, favorise la prise en charge plus rapide des appels lorsque des vies sont en danger.

A l’heure actuelle, aucune date n’est fixée pour la mise en place de la nouvelle formule. Et les deux centrales, 112 et 101, sont donc toujours opérationnelles.

Outre ce projet pour le numéro d’urgence, à partir de l'année prochaine, le 1722, qui est actuellement un numéro activé temporairement, deviendra permanent pour tous les appels non urgents. Un point de contact en ligne sera également mis sur pied pour, par exemple, demander aux pompiers de retirer un nid de guêpes.


►►► À lire aussi : ce "lobbyiste citoyen" veut améliorer le travail des services d’urgences, via le numéro 112


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK