Pour Geert Noels, la côte belge est en danger face à une tempête

RTBF
RTBF - © RTBF

La Côte belge ne peut résister à une forte tempête telle que Xynthia, qui a coûté la vie à 51 personnes en France, affirme l'économiste Geert Noels mardi dans Het Laatste Nieuws, sur base d'un rapport de l'"Afdeling Kust" de 2007. "Une forte tempête pourrait faire 4000 victimes", estime-t-il.

D'après l'étude que Geert Noels s'est procurée, un tiers de la côte belge est insuffisamment protégée pour résister à une violente tempête. "Les points faibles sont Ostende, Middelkerke et les quatre ports de la Côte". Outre 4000 victimes, une forte tempête causerait, selon Geert Noels, pour 3 milliards d'euros de dégâts dans l'intérieur du pays.

Un plan de grande envergure, pour lequel Geert Noels étudie un financement, doit éviter un tel scénario catastrophe. "Le plan est prêt mais le financement ne suit pas alors que le sujet est urgent. Une catastrophe telle que la France a connue peut se produire chez nous demain. De telles tempêtes surviennent en effet plus souvent en raison des changements climatiques", selon Geert Noels.
Aux Pays-Bas, l'affaire est prise plus au sérieux. Les Néerlandais sont prêts à faire face à toutes les tempêtes. En Belgique, pas. "Faux", dit-on, au gouvernement flamand. Le plan d'envergure va commencer cette année. Mais des mesures ont déjà été prises. Et de pointer la plage dite d'urgence à Ostende. Ou encore l'ajout de sable à d'autres endroits plus fragiles.
Mais la question demeure. Y a -t-il des grains de sable dans le financement ?

 


Michel Lagase et Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK