Portrait de Pierre Mainil, créateur de décors de cirque célèbres

Portrait de Pierre Mainil, créateur de décors de cirque célèbres
4 images
Portrait de Pierre Mainil, créateur de décors de cirque célèbres - © Tous droits réservés

Vous êtes certainement déjà allés au cirque ou à la fête foraine, mais saviez-vous que derrière de nombreux décors se cache un Belge? Pierre Mainil est graphiste et publicitaire. Fan de cirque de la première heure, il travaille depuis des années avec les plus grands noms de ce monde d'artistes. Il nous ouvre les portes de son atelier de Pommeroeul dans le Hainaut.

Derrière la porte de son hangar, Pierre Mainil cache un trésor. Sa dernière oeuvre est une commande très spéciale de la renommée famille Bouglione. Bout à bout, il a déjà travaillé près d'un mois sur cette voiture, qui "a été construite exprès pour les besoins de la publicité. Ce modèle était souvent employé par des boulangers pâtissiers, notamment", explique Pierre Mainil. "Ici, Alexandre Bouglione a eu l'occasion d'en racheter une d'occasion, ce qui permet de concevoir un véhicule publicitaire".

Alexandre Bouglione, le cirque Vargas aux Etats-Unis ou encore le cirque Amar en France, tous ont déjà fait appel à Pierre Mainil. Un rêve d'enfant devenu réalité il y a maintenant plus de 20 ans. Graphiste et publicitaire de formation, il commence par travailler pour des forains, peignant leurs attractions et leurs camions. Il est ensuite introduit dans le milieu du cirque où il réalise des logos, des affiches, des sculptures et des loges conçus depuis le début dans son atelier. "On reste toujours dans un style assez baroque, du moins dans le cadre de ces cirques-ci qui représentent un spectacle traditionnel", dit-il. Mais l'avis du client compte aussi, "je crayonne devant le client et c'est comme cela qu'on élabore un projet", poursuit Pierre Mainil.

De son crayon et de son imagination est aussi sorti ce clown. Il vous dit certainement quelque chose, car ce dessin original a été copié à de très - voire trop - nombreuses reprises. "C'est moi qui l'ai créé en 1998, on le retrouve partout dans le monde entier", explique Pierre Mainil. Mais bien que cette utilisation soit flatteuse, les copies multiples ne plaisent pas tout à fait à l'artiste qui est en l'auteur : "Evidemment, c'est bien parce que le clown est commercial, il plaît, c'est l'image du cirque. En revanche pour Alexandre Bouglione, ce n'est pas plaisant parce que c'est lui a financé mon travail à l'époque. En réalité, ce sont des copies illicites qui circulent un peu partout".

Pierre Mainil entend bien continuer longtemps ce travail méticuleux, avec aujourd'hui encore, le même plaisir que quand ses yeux d'enfants scintillaient devant les artistes de cirque.

Sarah Heinderyckx

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK