Port du masque obligatoire dans les 19 communes bruxelloises : y a-t-il des exceptions ?

Le port du masque devient obligatoire, ce mercredi, dans les 19 communes bruxelloises, le cap des 50 nouvelles contaminations par 100.000 habitants en moyenne hebdomadaire ayant été atteint, a indiqué le cabinet du ministre-président de la Région de Bruxelles-capitale Rudi Vervoort par communiqué.

Le port d’un masque couvrant le nez et la bouche est donc désormais obligatoire pour toute personne âgée de 12 ans et plus dans les lieux publics et dans les lieux privés accessibles au public sur l’ensemble du territoire de la Région de Bruxelles-Capitale.

La réglementation prévoit toutefois des exceptions lors de la pratique d’un sport, de l’accomplissement d’un travail physique intensif sur la voie publique, et pour les personnes porteuses d’un handicap qui ne leur permet pas le port d’un masque ou d’un écran facial.

Lorsque le port d’un masque ou de toute autre alternative en tissu n’est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial peut être utilisé.

Contrôles renforcés

Par ailleurs, les contrôles de police seront adaptés afin de veiller au respect de cette nouvelle mesure et plus généralement des mesures arrêtées par le Conseil National de Sécurité du 27 juillet dernier qui restent d’application.

La décision régionale a été prise en accord avec l’ensemble des bourgmestres des 19 communes bruxelloises. Elle avait été annoncée la semaine dernière par M. Vervoort en cas de dépassement du seuil hebdomadaire des 50 nouvelles contaminations par 100.000 habitants.


►►► Toutes les infos sur l’épidémie de coronavirus en Belgique et dans le monde


Interrogée par la RTBF, la bourgmestre faisant fonction d’Auderghem Sophie De Vos (DéFi) donne des précisions sur cette obligation qui entre en vigueur : "Aujourd’hui cela a le mérite d’être clair. C’est la même chose pour tout le monde".

"Pour manger ou pour boire, c’est comme lorsque vous êtes assis à la terrasse d’un café, vous enlevez le masque le temps de votre consommation, et puis vous le remettez", précise-t-elle. En ce qui concerne l’amende de 250 euros qui peut être infligée, elle indique : "Nous n’allons pas directement infliger ces sanctions. Il faut le temps que la règle entre dans l’esprit de tout le monde, elle est entrée en vigueur ce matin. Nous allons d’abord faire un travail de pédagogie et de prévention".

Au cours des sept derniers jours pris en compte, soit du 2 au 8 août, on a recensé dans la capitale 54,4 nouveaux cas de Covid-19 par 100.000 habitants. Mardi, cette valeur était de 47,1. Sur cette même période, 663 nouvelles contaminations ont été confirmées au total à Bruxelles, ce qui représente une augmentation de 242 cas par rapport à la période de sept jours précédente.

Reportage dans notre journal de la mi-journée :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK