Pont-à-Celles : ils tricotent des vêtements d'hiver pour les plus démunis

Un marathon particulier se tient à Pont-à-Celles ce 23 octobre : un Tricotathlon... Autrement dit, un marathon de tricot. Pelotes de laine chamarrées et doigts de fée s'associent pour la bonne cause : aider les plus démunis à l'approche de l'hiver. 

Pendant douze heures d'affilée, plusieurs dizaines de bénévoles d'un jour s'arment d'aiguilles et de crochets pour confectionner bonnets, écharpes ou encore couvertures. 

Ces vêtements seront ensuite redistribués aux sans-abris par la Croix-Rouge. "C'est poignant de se dire qu'au 21ème siècle, on doive encore faire cela. Il y a encore tellement de pauvreté" nous livre Jacqueline. "On n'a pas les moyens d'aider les plus démunis financièrement, alors on confectionne des vêtements pour qu'ils aient chaud" renchérit Marie-Jeanne. 

Ce Tricotathlon est aussi l'occasion pour les aînés de transmettre un savoir, un art en perdition. "Il y a toute une partie de la population qui a l'impression de ne servir à rien, alors qu'elle a tout ce savoir. Ce marathon, c'est l'occasion de montrer aux personnes plus âgées qu'elles sont importantes, qu'on a besoin d'elles et qu'elles ont des choses à nous apprendre. Et tant qu'à faire, autant le faire pour une bonne cause" sourit Vanessa Casciato, animatrice au Tricotathlon et éducatrice à la commune de Pont-à-Celles. 

En à peine trois heures, quelques 600 vêtements d'hiver avaient déjà vu le jour. De quoi réchauffer les corps des sans-abris cet hiver... et réchauffer les coeurs des bénévoles. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK