Pompéi : découverte d'un thermopolium, comptoir vendant des plats chauds à emporter

Les archéologues découvrent régulièrement de nouveaux vestiges sur le site de Pompéi, près de Naples en Campanie. Ces objets bien conservés grâce à la cendre volcanique produite lors de l’éruption du Vésuve en 79 après JC, permettent de mieux connaître la vie quotidienne des Romains de l’Antiquité.

C’est un "thermopolium" (du grec "thermos" qui signifie chaud, et "pôléô" qui signifie vendre) qui a été récemment découvert. Il s’agit d’un comptoir qui proposait des plats chauds à emporter, une habitude très populaire dans le monde romain.

Du canard, du poisson et du vin

Ce thermopolium est dans un état de conservation exceptionnel : le comptoir était orné de plusieurs fresques peintes dans des couleurs vives. L’une d’entre elles représente une Néréide (nymphe marine) sur un cheval, sur d’autres on peut voir des animaux tels que des volailles. Ces fresques indiquaient aux clients quels plats étaient proposés. Les archéologues ont retrouvé dans les creusements de la table des restes de nourriture qui pourront apporter de précieuses informations sur les habitudes alimentaires à Pompéi. Un fragment d’os de canard, des restes de porc, de chèvre, de poisson et d’escargots ont été récupérés dans les pots en terre cuite. Plusieurs ingrédients étaient cuisinés ensemble, un peu comme une paella. Au fond d’une jarre ont été trouvées des fèves pilées, qui servaient à modifier le goût du vin.

Des amphores, une citerne et une fontaine, ainsi que des ossements humains, ont été découverts à proximité, notamment ceux d’un homme d’une cinquantaine d’années près d’un lit d’enfant.

"La main dans le pot"

"L’échoppe semble avoir été fermée en hâte et abandonnée par ses propriétaires, mais il est possible que quelqu’un, peut-être l’homme le plus âgé, soit resté et ait péri au cours de la première phase de l’éruption, dans l’effondrement du grenier", explique Massimo Osanna, directeur général du parc archéologique de Pompéi. L’autre corps pourrait être celui d’un voleur ou d’un fugitif affamé "surpris par les vapeurs ardentes avec à la main le couvercle du pot qu’il venait d’ouvrir", ajoute-t-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK