Pollution aux granulés plastiques: le Port d'Anvers offre 10.000 euros à celui qui trouvera comment les enlever

Le Port d’Anvers lance un "Défi Plastique". Le but: trouver le moyen de dépolluer une réserve naturelle, le Galgeschoor, située le long de l'Escaut, près du Port d'Anvers, où s'entassent des millions de petits granulés plastiques. A la clef: une récompense de 10.000 euros, et une aide dans la concrétisation de son idée.

Que sont ces granulés ?

Ce sont des petites billes de plastique, destinées à la production d'objets, transportées, notamment, par des containers transitant par le Port d'Anvers. Il arrive qu'ils s'échappent dans la mer et les eaux de l'Escaut. Depuis 2017, le Port d'Anvers s'est engagé dans une "Operation Clean Sweep" dans le but de réduire les pertes de ces granulés. 

Une pollution historique

Mais comment nettoyer la pollution existante ? C'est l'objet du défi lancé par le Port d'Anvers. 

Le Galgeschoor, une zone naturelle protégée dotée d’une flore unique et d’innombrables espèces d’oiseaux, est particulièrement touchée. Chaque année, une campagne de nettoyage est organisée. Cette année, plus de 400 volontaires ont collecté huit tonnes de déchets. Mais il reste des millions de ces petites billes.

Elles sont souvent empêtrées dans de nombreux types de végétation et/ou dans des surfaces pavées et ne sont pas ramassables manuellement, explique le Port. D'où l'appel à la meilleure idée pour s'en débarrasser. 

►►► Vous voulez participer ? Plus d'informations sur le site du Port d'Anvers. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK