Pollution 3M à Zwijndrecht : l’Agence flamande des déchets confirme une pollution à l’hydroxyde de sodium

Une rupture de canalisation chez 3M à Zwijndrecht (Anvers) en février a libéré 43 mètres cubes d’hydroxyde de sodium, une substance nocive, écrit jeudi Gazet van Antwerpen. L’information est confirmée par l’Agence flamande des déchets (Ovam). L’Inspection de l’environnement n’ayant pas été informée, un rapport officiel suivra.

L’Ovam a reçu un rapport d’un incident chez 3M le 4 mars, confirme le porte-parole Jan Verheyen. Le 14 février, la société a libéré environ 43 mètres cubes d’hydroxyde de sodium (NaOH) après une fuite dans la canalisation d’un réservoir. La fuite était le résultat du dégel. Une partie du produit a pu être éliminée du sol glacé. L’incident s’est produit à entre 500 et 600 mètres du Palingbeek, qui forme la frontière avec la réserve naturelle voisine de Blokkersdijk.

Un procès pénal ?

Une procédure de réclamation a été lancée chez Ovam, précise Jan Verheyen : "Un expert en dépollution des sols a été mandaté pour prélever des échantillons. Sur la base de ces constatations, l’entreprise a jusqu’au 31 août pour prendre les mesures nécessaires : il peut s’agir d’assèchement, d’excavation de sols contaminés, d’installation de purification d’eau, etc.".

Bien que l’incident a été correctement signalé à l’Ovam, il n’a pas été signalé à l’Inspection flamande de l’environnement. "Dans les entreprises de classe 1 comme 3M, il est obligatoire de nous signaler les incidents", a déclaré la porte-parole Brigitte Borgmans. "Cela ne s’est pas produit. Nous envisageons maintenant d’autres démarches avec l’entreprise. Un procès-verbal sera dressé et remis au parquet. Il pourra ouvrir lui-même un dossier pénal ou engager l’administration régionale des amendes."
 

Pollution en Flandre: JT 15/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK