Polémique autour de baptêmes d'étudiants sous le thème nazi à Solvay

Le cercle des étudiants
Le cercle des étudiants - © RTBF

Selon l'Agence Diasporique d'Information (ADI), des séances de baptêmes estudiantins ont été organisées à la Solvay Brussels School of Economics and Management sur le thème nazi.

Dans un communiqué évoquant discrètement les propos sur l'oubli tenus par le ministre de la Justice Stefaan De Clerck à propos de l'amnistie, l'Agence s'en prend à l'école Solvay de l'ULB. "Les futurs patrons s'y amusent avec Hitler, y rient sans voir malice des fours polonais et des Juifs, de leur volonté de dominer le monde et de leur voracité pour l'argent", dit-elle.

Selon des témoignages d'étudiants rapportés par ADI, des baptêmes se sont déroulés dans un décor reprenant des symboles nazis et des participants faisaient le salut nazi, même si la cérémonie se voulait humoristique.

Les autorités académiques réagissent mollement et les étudiants ne comprennent pas qu'on "menace leur liberté d'expression", déplore l'ADI.

Toujours selon elle, l'Union des Etudiants Juifs de Belgique, dont plusieurs dirigeants sont précisément étudiants à Solvay, a réagi. Mais l'"Ordre des frères Maccabées", une association secrète inspirée des francs-maçons, ont fait placarder un communiqué vengeur, affirmant que la communauté étudiante est préjudiciée par une forme de censure idéologique, dénonce l'Agence.

Le recteur de l'ULB, Didier Viviers, a déclaré, lors de notre journal télévisé de ce mercredi soir, être choqué par le manque de discernement des étudiants.

Les étudiants ont néanmoins présenté leurs excuses quant à la forme.

Un des membres du comité de baptême, Antoine Bauffe, a pour sa part insisté sur le caractère pédagogique de l'activité et a regretté la réaction de l'ULB, se retranchant derrière le droit à la liberté d'expression.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK