Plus de plastiques que de poissons dans l'océan en 2050 ?

Forum de Davos - Plus de plastique que de poisson dans l'océan en 2050, s'alarme le forum de Davos
Forum de Davos - Plus de plastique que de poisson dans l'océan en 2050, s'alarme le forum de Davos - © Belga

L'utilisation massive de plastiques est telle que les océans abriteront plus de détritus plastiques que de poissons en 2050, s'est alarmé mardi le forum économique mondial de Davos.

80 à 120 milliards de dollars d'emballages plastiques sont perdus chaque année

"Le système actuel de production, utilisation, et abandon des plastiques a des effets négatifs importants: de 80 à 120 milliards de dollars d'emballages plastiques sont perdus chaque année. Et au delà du coût financier, si rien ne change, les océans contiendront plus de plastique que de poissons (en poids) d'ici 2050", selon un communiqué. Le forum de Davos qui débute mercredi ses travaux, dévoile une étude réalisée avec la fondation de la navigatrice Ellen MacArthur et le concours du cabinet McKinsey.

Selon ce rapport, le ratio tonnes de plastique-tonnes de poissons était de un pour cinq en 2014, sera de un pour trois en 2025, et dépassera un pour un en 2050. Le forum estime nécessaire "une refonte totale des emballages et des plastiques en général" et la recherche d'alternatives au pétrole comme matériau de base pour leur production car si rien ne change, cette filière consommera 20% de la production pétrolière en 2050.

Du fait de l'usage unique des sacs plastiques, "95% de la valeur des emballages plastiques, estimée entre 80 et 120 milliards de dollars par an, est perdue", déplore le WEF, appelant à la mise en place de véritables filières de recyclage et de réutilisation. "Les modèles de production et de consommation linéaire sont de plus en plus remis en question (...) et cela est particulièrement vrai pour les filières où il y a de gros volumes de peu de valeurs comme l'emballage plastique", estime dans un communiqué la navigatrice Ellen MacArthur, plaidant aussi pour la mise en place d'une économie circulaire, réutilisant les matériaux. 

On parle même d'un huitième continent

Les choses évoluent quand même chez nous

Les sacs plastiques distribués aux caisses des grandes surfaces devrait être progressivement interdit à partir de 2016 par le gouvernement wallon. Objectif: sa disparition totale des magasins et des marchés d’ici à 2019. L'interdiction devrait être applicable à partir de mi 2016 pour les sacs de caisse, et en 2017 pour les autres types de sacs, comme les emballages pour fruits et légumes en vrac. Il n’y a plus de fabricants de ce type de sacs en Belgique mais des PME produisent déjà de sacs réutilisables. Et de nombreuses recherches sont menées sur des matériaux alternatifs, biodégradables ou réutilisables, à base de végétaux.

Les grandes entreprises s'y mettent aussi

A commencer par la grande distribution qui à travers sa fédération du commerce et des services (Cameos) a déjà réduit de 86% le tonnage de sacs jetables entre 2003 et 2012. Une économie de plus de 5000 tonnes de plastique.

De leur côté, les trois fédérations patronales ( FEB, Voka, Beci et UWE) se sont associées au sein de la Plateforme commune Emballages et déchets d'emballages. Elles sont prêtes à s’engager dans cette réduction mais conditionnent leur participation à des ajustements de la loi, notamment sur la définition de "sac plastique à usage unique".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir